Magazine Expos & Musées

Cité internationale universitaire de Paris : une exposition de l'architecture du XXe siècle

Publié le 14 juin 2008 par Marc Chartier

& Sur 34 hectare, la Cité internationale universitaire de Paris regroupe 40 maisons ou fondations : 37 à Paris sur le site du boulevard Jourdan, 2 «hors les murs» (résidence Lila et Quai de la Loire, dans les anciens Magasins Généraux de la Ville de Paris) et 1 sur l’île de Bréhat.
Fondation privée reconnue d’utilité publique, elle accueille 10 000 résidents représentant 132 nationalités.
Sa création a été imaginée au lendemain de la Première Guerre mondiale par André Honnorat, ministre de l’Instruction publique, pour héberger un grand nombre d’étudiants et créer un foyer de vie internationale, au service de l’échange. Les futures élites du monde entier y apprendraient à vivre ensemble et, de retour dans leur pays, conserveraient des liens durables favorisant l’amitié entre les peuples.
Dix-neuf maisons furent édifiées entre 1925 et le début de la Seconde Guerre mondiale. La deuxième vague de construction débuta dans les années cinquante et s’acheva en 1969, avec la création de la Fondation Avicenne, à l’origine Maison de l’Iran, dernière maison érigée au XXe siècle.
Véritable exposition d’architecture du XXe siècle, les bâtiments expriment parfois les particularités des pays ayant concouru à leur édification. D’autres ont été signés par des architectes de renom : Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Willem Marinus Dudok, Lucio Costa, Claude Parent… Quatre sont classés ou inscrits au titre des Monuments Historiques.

La Fondation Deutsch de la Meurthe, composée de six pavillons résidentiels et d’un pavillon principal, a été conçue par Lucien Bechmann. Son style s’inspire à la fois du dispositif typique des universités anglaises et de l’architecture du Moyen-Âge en France, avec son beffroi et ses pavillons groupés autour d’un jardin rectangulaire. Chaque pavillon porte le nom d’un savant français ou d’un recteur de l’Université de Paris. Sur la façade du pavillon central se trouve le texte scellé dans la première pierre de la Cité internationale.

La Maison des étudiants canadiens a été la première résidence étrangère implantée à la Cité internationale. Elle a été conçue par les architectes Émile Thomas et Georges Vanier.

&

La Fondation Biermans-Lapôtre a été conçue par Armand Guéritte, architecte en chef du gouvernement français. Elle a été financée grâce à une donation de Jean Hubert et Berthe Biermans-Lapôtre, premiers mécènes non-français de la Cité internationale. Sa grande salle des fêtes possède une statue de la Reine Astrid, réalisée par le sculpteur français Raimond Couvègnes. Dans cette salle, se trouvent également des fresques représentant les villes de Bruxelles, Anvers, Liège et Namur.

L'architecture de la Fondation Argentine, première maison non francophone de la Cité internationale, a des références typiquement argentines (arcades, auvent, entrée à colonnes…) qui reflètent les vieilles estancias de la pampa.

La Maison du Japon fut construite par l’architecte Pierre Sardou. D’inspiration japonaise, son porche d’entrée est orné d’un panneau en bois sculpté représentant le soleil levant. Deux grands tableaux de Foujita, Les chevaux et Arrivée des occidentaux au Japon sont accrochés dans le hall et dans la salle des fêtes.

La Maison des étudiants de l’Asie du Sud-Est est couronnée par un dragon, inspiré de celui de la pagode de Huang Lung. Dans sa salle des fêtes au décor oriental, une partie du film Indochine de Régis Wargnier a été tournée.

L’architecte Léon Nafilyan, Français d’origine arménienne, s’est inspiré du patrimoine religieux arménien (monastère d’Etchmiadzine pour la forme et l’église d’Aghtamar pour les motifs sculptés) pour dessiner le bâtiment de la Maison des Arméniens.

La Maison des étudiants suédois exprime dès le premier regard son appartenance nordique. Ses architectes, Peder Clason et Germain Debré, ont souhaité lui donner l’allure d’une gentilhommière du XVIIIe siècle.

La Fondation hellénique a été conçue par l’architecte Nicolas Zahos qui s’attacha à respecter les traditions architecturales grecques. C’est pourquoi le porche d’entrée est doté d’une colonnade ionique évoquant les temples de la Grèce antique.

La Fondation suisse est l’une des premières habitations collectives conçue par Le Corbusier et Pierre Jeanneret. Le salon comporte un mural peint ultérieurement par Le Corbusier (1948) qui a également dessiné des banquettes dotées de panneaux émaillés. Le mobilier, signé Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand, est conservé dans le Salon Courbe et la chambre témoin. La Fondation Suisse est classée Monument Historique depuis 1986 (ainsi que la fresque et les banquettes).

Le Collège néerlandais, réalisé par l’architecte Willem Marinus Dudok, symbolise lavitalité de l’architecture hollandaise des années 30. Dans cet unique bâtiment qu'il ait construit en France, l’architecte développe son propre langage de la modernité. Des oeuvres de Hordjik et Doeve décorent son grand salon. Le bâtiment est classé Monument Historique depuis 2005.

La salle des fêtes de la résidence Lucien Paye, construite en 1951 par Albert Laprade, est ornée de grandes tapisseries d’Aubusson, créées par Roger Bezombes sur le thème de la mythologie africaine.

La Maison du Mexique, créée par l’architecte Jorge L.Medellin, fut la quatrième maison de la Cité internationale représentant un pays d’Amérique Latine. Caractéristique de l’architecture mexicaine moderne, sur la façade ouest, une frise gravée de trois mètres de haut retrace une légende Maya.

La Fondation Avicenne, ex-Maison de l’Iran, a été conçue par Claude Parent, Mohsen Foroughi et Heydar Ghiai. Véritable manifeste de l’architecture contemporaine, elle est constituée de trois portiques en acier portant deux "boîtes" de 4 étages suspendus.

Une visite guidée de la cité internationale universitaire de Paris est proposée le premier dimanche de chaque mois, à 15h (sauf mois d'août).
RV au Centre de ressources sur le patrimoine de la Cité
1er étage du Collège Néerlandais - 57, boulevard Jourdan Paris XIVe
Plus d'informations


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte