Magazine Culture

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 6. Episode 16.

Publié le 05 avril 2016 par Delromainzika @cabreakingnews

The Walking Dead // Saison 6. Episode 16. Last Day on Earth.
SEASON FINALE


Introduire Negan dans ce dernier épisode est une bonne idée, afin de nous donner envie de voir la suite de la série et donc de voir à quoi pourrait ressembler la menace de la prochaine saison. Jeffrey Dean Morgan est en plus de ça parfait dans ce rôle d’homme sadique prêt à tout pour assouvir sa soif de vengeance et surtout de violence. J’ai beaucoup aimé le côté un peu stellaire de cette présentation. Un personnage qui doit incarner la peur et que la série s’efforcer de filmer en contre plongée l’acteur afin de montrer la peur qu’il peut incarner sur les autres. C’est donc derrière cette vision subjective de nos personnages favoris que l’on se cache plus ou moins. La série s’amuse à jouer avec l’incarnation violente de Negan tout en créant aussi une dynamique tout autre aux alentours. Il faut bien évidemment que les personnages soient en danger et quoi de mieux que de tous les rassembler, les genoux à terre avec un Jeffrey Dean Morgan prenant un malin plaisir à jouer à plouf plouf en taillant la bavette avec eux sur qui va bien pouvoir mourir. Car oui, Negan doit battre l’un d’eux à mort avec une batte de baseball décorée de barbelé. Il n’y a rien de mieux. Mais ce qui aurait pu être une scène choquante à la fin de la saison, celle de voir l’un des personnages que l’on apprécie se faire battre à mort et sans pitié par Negan, la série choisit de rester sobre.

On ne voit donc pas cette violence à l’écran, elle n’est que suggérée par les cris d’horreur. La fin de l’épisode n’a donc pas l’impact qu’elle aurait pu avoir afin de montrer à quel point Negan est un vilain, encore plus fort que le Gouverneur auparavant. C’est tout de même assez intéressant la façon dont les Saviors vont parvenir à piéger tout le monde. Le jeu de cet épisode c’est justement ça, la façon dont le piège se referme sur nos personnages préférés. Cependant, je trouve que cet épisode a un petit problème, celui de rester cohérent avec ce que The Walking Dead tente d’incarner dans ce dernier épisode. Il n’y a pas vraiment de notion finale là dedans, cet épisode ressemblant plus à un épisode de transition vers une seconde partie de saison plutôt qu’à une vraie fin de saison et le fait que l’on n’assiste pas à la scène de violence ajoute un problème supplémentaire. The Walking Dead nous prépare rapidement au fait que cet épisode est celui qui va être le glas de l’un de nos personnages préférés. Qui ? Telle est la question et peu importe qui cela sera, de toute façon il manque un petit quelque chose là dedans. Jusqu’à ce que Negan arrive, les choses n’ont pas forcément de sens ou d’intérêt. L’épisode n’évoluant pas comme un season finale mais comme un épisode classique de The Walking Dead. Surtout qu’il n’était pas nécessaire de faire un épisode d’1h04.

Enfin, je ne pense pas. C’est là tout le problème de The Walking Dead. La série aurait pu savoir quoi faire des personnages, quoi faire de certaines intrigues, mais il ne se passe rien de vraiment neuf là dedans. ET puis la fin construit quelque chose de fun, un peu idiot sur les bords, mais qui utilise à merveille les talents de cabotineur de Jeffrey Dean Morgan. Ce dernier est fort dans les rôles de vilains appuyés comme ici. Ainsi, nous avons aussi Morgan et Carol dont les arcs narratifs se séparent du reste. Carol est en danger, Morgan dans une sorte différente d’histoire. Si cela reste intéressant, je ne suis pas sûr que l’on avait besoin de se concentrer sur tout le monde non plus. Surtout que Morgan et Carol sortent tellement du reste de l’épisode que du coup, il aurait probablement été plus judicieux de revenir sur eux l’année prochaine.

Note : 6/10. En bref, si Negan fait son effet, l’épisode m’a un peu déçu.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte