Magazine Santé

Les ANTIBIOTIQUES pédiatriques font des pré-diabétiques – ENDO 2016

Publié le 07 avril 2016 par Santelog @santelog

Les ANTIBIOTIQUES pédiatriques font des pré-diabétiques – ENDO 2016De nombreuses études ont déjà démontré que les antibiotiques font table rase de certaines communautés bactériennes du microbiote intestinal, et plus récemment, plusieurs recherches ont précisé leurs limites d’utilisation chez l’enfant, sous peine d’effets secondaires parfois sévères, comme l’arthrite juvénile ou les troubles métaboliques. Cette nouvelle étude grecque, présentée à la réunion annuelle de l’Endocrine Society confirme que les antibiotiques via ces changements du microbiote, peuvent conduire au prédiabète à l’adolescence.

Si les antibiotiques sont dans certains cas incontournables, ils peuvent, chez les jeunes enfants perturber l’écosystème microbien intestinal et favoriser le développement du prédiabète à l’adolescence.  » La prise accrue d’antibiotiques jusqu’à l’âge de 3 ans semble diminuer les microbes intestinaux bénéfiques et altérer l’absorption des nutriments et l’équilibre métabolique. Ce qui peut conduire au prédiabète, un stade précoce associé à un risque élevé de diabète de type 2 « , explique le Dr Charikleia Stefanaki, chercheur en endocrinologie pédiatrique, à l’Université d’Athènes.

Pour étudier la relation entre le microbiome intestinal et le prédiabète chez les adolescents, l’équipe a analysé des échantillons fécaux de 10 adolescents prédiabétiques et de 14 témoins sains, âgés de 12 à 17 ans. L’analyse révèle que,

·   Les participants pré-diabétiques ont pris en moyenne 3 fois des antibiotiques, durant leur petite enfance, soit de la naissance à l’âge de 3 ans,

·   qu’ils sont 8,5 fois plus susceptibles d’avoir pris des antibiotiques de la naissance à l’âge de 3 ans,

·   1,75 fois plus susceptibles d’avoir des antécédents familiaux de maladies auto-immunes vs les participants exempts de pré-diabète.

ØCes participants pré-diabétiques présentent, en particulier, un nombre réduit d’unités formant colonie d’espèce Ruminococcus par gramme de selles. Or les espèces Ruminococcus nourrissent les bactéries bénéfiques de l’intestin. Leur épuisement conduit à des changements défavorables dans le microbiote qui peuvent expliquer le développement du prédiabète.

Pré ou probiotiques pour rétablir le microbiote : Les auteurs suggèrent que certains prébiotiques (des fibres non digestibles qui nourrissent les bactéries bénéfiques) et probiotiques pourraient contribuer à rétablir le bon équilibre du microbiote et à réduire ce risque de prédiabète lié à l' » excès  » d’antibiotiques durant la petite enfance. Enfin, ils rappellent l’importance du bon usage des antibiotiques, en particulier chez l’Enfant :  » le microbiote est un  » organe délicat  » souvent négligé par la communauté médicale qui produit des vitamines, des hormones et des micronutriments, interagit avec le système nerveux de l’intestin, et influe sur la réponse immunitaire de l’intestin « .

N.B. Genova Diagnostics, Inc. a fourni les kits de test de selles pour cette étude.

Source: ENDO 2016 3-Apr-2016 Early childhood antibiotics may change gut microbes and lead to adolescent prediabetes

Les ANTIBIOTIQUES pédiatriques font des pré-diabétiques – ENDO 2016
Plus de 30 études surle Microbiote

Lire aussi : ANTIBIOTIQUES PÉDIATRIQUES: Inefficaces dans 1 cas sur 2?

ANTIBIOTIQUES: Ils font grossir les enfants plus et plus vite

Trop d’ANTIBIOTIQUES à l’enfance, rhumatismes à l’adolescence

ANTIBIOTIQUES : Une prise fréquente associée au risque de diabète


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70620 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine