Magazine Dom-Tom

Les randonnées en montagne à Tahiti.

Publié le 15 juin 2008 par Vanzac

Les montagnes déchiquetées des îles hautes sont restées très longtemps inaccessibles et inexplorées. Perdues dans de mystérieuses brumes tropicales, elles étaient le Domaine des Dieux des Anciens. Seuls les initiés, les Pi’imato, étaient autorisés à y pénétrer pour enterrer leurs morts. Ils partaient en quête d’oiseaux sacrés, les phaétons,  dont ils prélevaient les plumes rouges qui servaient à l’ornement des parures des chefs. On retrouve aujourd’hui de nombreuses traces d’habitations dans le creux des vallées et les plateaux d’altitude aujourd’hui déserts. Ces zones impénétrables constituaient un refuge alors, pour les vaincus des guerres tribales, ou les fugitifs qui refusaient l’autorité des nouveaux colonisateurs.
Tahiti est située à 17°4 de latitude Sud et 149°2 de latitude Nord. Elle est la plus haute des formations volcaniques des îles de la Société. Plusieurs sommets culminent au dessus de 2000 mètres. L’Orohena, 2241m, le Mont Aorai, 2066m et le Pito Iti, 2110m. Les îles hautes sont propices aux randonnées par la variété des paysages, la beauté des reliefs, la richesse de la flore tropicale et la multitude des sites archéologiques rencontrés. Tahiti offre des chemins accessibles à tous allant de la simple promenade champêtre aux expéditions traversières avec bivouac. Parfois des autorisations de passage sont nécessaires comme par exemple pour l’accès à la Vallée de la Fautaua qui demande un faible écot, 600CFP/pers. à acquitter à la Mairie de Papeete. Les chemins sont praticables toute l’année en fonction des conditions climatiques. La période idéale va de juin à octobre, où les précipitations sont plus rares et plus brèves. Lors des périodes de pluie, le Mamu, terre sédimentaire rouge chargée en oxydes de fer, devient très rapidement très grasse et impraticable même aux 4X4 ! La végétation tropicale peut être aussi un obstacle inextricable, d’autant que peu de sentiers sont correctement débroussés et maintenus dans un état d’accessibilité. On peut( évidemment se perdre. Les luies torrentielles, subites peuvent rendre dangereuses les rivières qui ne seront plus traversables à gué et barrer la route aux randonneurs. Rester toujours prudent et vigilent. Le matériel est celui de toutes randonnées, prévoir des pantalons longs, des jeans, pour éviter les éraflures, des chaussures légères de marche sont préférables aux tennis. Prévoir des vêtements de rechange et un imperméable léger qui couvrira le sac à dos en cas d’orage. Egalement de l’eau en quantité suffisante. Pour les treks de plusieurs jours, un sac de couchage, une tente, une lampe torche étanche, une lampe frontale et des produits anti-moustiques (Off ou Aéroguard). Signaler son départ et son itinéraire à l’hôtelier si vous décidez de partir sans guide.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vanzac 66 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog