Magazine Société

Rupture de civilisation - Le RV des blogueurs politiques -

Publié le 15 juin 2008 par R-Sistons
URL de cet article: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9333 En Irlande aussi c’est une vote de classe… remarques sociologiques autant que politiques La victoire du Non en Irlande par Danielle Bleitrach
Source de la photo: Le Figarohttp://mondialisation.ca Rupture de civilisation - Le RV des blogueurs politiques -


A mes lecteurs,

Cette fois, j'espère que le besoin d'informer sur ce qui se passe réellement dans le monde ne m'empêchera pas de prendre trois semaines de congés à partir d'aujourd'hui.  Pas d'articles de moi pour un temps, donc, juste quelques liens vers des articles nécessaires à la compréhension des événements, et puis, comme aujourd'hui, exceptionnellement, un lien "pratique" : Le RV des blogueurs  politiques.  Bon à connaître !

Bonne lecture, à bientôt,
Votre Eva


Abonnez-vous à ce blog,
découvrez mes autres blogs
Le Figarohttp://mondialisation.ca Rupture de civilisation - Le RV des blogueurs politiques -


A mes lecteurs,

Cette fois, j'espère que le besoin d'informer sur ce qui se passe réellement dans le monde ne m'empêchera pas de prendre trois semaines de congés à partir d'aujourd'hui.  Pas d'articles de moi pour un temps, donc, juste quelques liens vers des articles nécessaires à la compréhension des événements, et puis, comme aujourd'hui, exceptionnellement, un lien "pratique" : Le RV des blogueurs  politiques.  Bon à connaître !

Bonne lecture, à bientôt,
Votre Eva


Abonnez-vous à ce blog,
découvrez mes autres blogs

R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 

R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com


__________________________________________________________________________________________


http://www.chroniques-d-une-citoyenne-ordi.com/article-20449549.html
Rupture de civilisation - Le RV des blogueurs politiques -
Choc économique,
choc géo-politique,
décroissance

Regarder la vérité en face


Yves Cochet : La plus grande épreuve qu’ait jamais affrontée l’humanité


Conférence d’Yves Cochet pour le Collectif Parisien pour la Décroissance,
Paris, le 22 mai 2008




« Il y a une opposition majeure entre deux modèles, deux visions d’avenir. Les cornucopiens , les espèces d’optimistes béats, qui sont des théologiens de la croissance, qui pensent que la croissance c’est pour toujours, et ceux qui pensent qu’il faut regarder les faits les plus durs, et que ça va décroître. » Conférence d’Yves Cochet. Le pic énergétique et ses conséquences économiques et sociales.

Le temps va nous manquer, avertit-il, pour procéder à la reconversion de nos sociétés, dont le modèle de croissance est indissociable d’une énergie bon marché toujours plus abondante.

Yves Cochet suggère quatre axes de transformation :

-
  Autosuffisance locale et régionale
-
  Décentralisation géographique des pouvoirs
-
  Relocalisation économique
-
  Planification concertée et quotas

Morceaux choisis :

C’est au-delà de ce que l’on peut imaginer. Je pense que si on n’a pas la base factuelle, on se trompe complètement sur les politiques à suivre. C’est pour ça que Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy ou 99% de mes collègues dans les gouvernements en France en Europe et ailleurs, se trompent totalement sur les politiques à mener, y compris le Grenelle de l’Environnement, qui sont des billevesées absolues.

Ils ont une vision continuiste de l’histoire. En gros, demain sera à peu près comme aujourd’hui, et même disent-ils, en mieux. Tout cela est totalement faux. Ce que je vous dis là, c’est qu’il va arriver un accident comme jamais il n’est arrivé dans l’histoire de l’humanité depuis homo sapiens il y a cinquante mille ans.

Il y a une opposition majeure entre deux modèles, deux visions d’avenir. Les cornucopiens [1] , les espèces d’optimistes béats, qui sont des théologiens de la croissance, qui pensent que la croissance c’est pour toujours, et ceux qui pensent qu’il faut regarder les faits les plus durs, et que ça va décroître.

L’industrie des transports, aujourd’hui c’est plus vite, plus loin, plus souvent, moins cher. On a un droit à la mobilité. C’est un privilège d’ultra riches qui ne se rendent pas compte que plus de la moitié de l’humanité n’a aucun droit à la mobilité. C’est ce que les européens ont mis en œuvre depuis soixante ans.

La décennie 2010-2020, c’est la décennie de tous les dangers. Il va falloir s’habituer à aller moins vite, moins loin, moins souvent. L’énergie sera beaucoup plus chère, qu’on le veuille ou non.

Avec la déplétion pétrolière, l’aviation va avoir beaucoup de mal. En 2015, les compagnies low-cost sont mortes.

C’est une rupture de civilisation. Il faut apprendre à penser l’impensable. A changer totalement notre mode de vie. Il faut l’anticiper si l’on veut sauvegarder la démocratie, sinon elle en mourra.

C’est maintenant qu’il faut faire preuve de la plus grande créativité politique. Il faut avoir une imagination débordante pour changer le monde. Si on a le conformisme du PS ou de l’UMP, c’est cuit...

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2059
_________________________________________________________________________________________

Bon à savoir pour nous tous :

Le rendez-vous des
Blogueurs politiques

République des blogs .net

Un lieu (un café), une date : un rendez-vous où les blogueurs qui parlent de politique et leurs lecteurs se retrouvent pour discuter, échanger, échafauder des plans, se voir enfin, faire ce que bon leur semble. Tout ça dépend d'eux!
La République des blogs a été initiée à Paris, où la première édition a eu lieu en juin 2006. Elle réunit depuis régulièrement des blogueurs dans plusieurs lieux de France (et d'ailleurs), selon un même principe :
- l'évènement est ouvert à tous
- il s'adresse avant tout aux blogueurs politiques, ceux qui se reconnaissant dans cette appellation
- il est non partisan
- le format est libre : on y discute, travaille, débat, boit, ou on regarde juste. Il n'y a pas d'agenda impomoins que la prolongation "dans la vraie vie" des échanges qui unissent les blogueurs et leurs lecteurs en ligne. Elle peut devenir plus, selon l'envie des participants..
La République des blogs a un [[
http://www.facebook.com/group.php?gid=2395465605 groupe
On peut retrouver des images
sur flickr.


Prochaines éditions


  • Paris, les deux ans de la République des blogs, )22( le 25 juin 2008
  • Toulouse )4( le jeudi 26 juin 2008
  • Orleans )7( le vendredi 13 juin 2008


Qui ?

Tout le monde peut venir. Blogueur, lecteur de blog, ami de blogueur, simple passant... Vous pouvez vous inscrire dans la liste qui figure sur la page de l'événement, ou pas (mais c'est plus pratique, pour prévoir combien on sera, ça nous aide à organiser les choses avec notre hôte, comme par exemple changer de lieu s'il y a trop ou pas assez de monde).

Qu'est-ce que je peux faire ?

Venir. L'annoncer sur votre blog. L'annoncer au moyen des bannières, ou de la page les influenceurs, en copiant sur votre blog le code.
En intégrant un tag technorati ou flickr "républiquedesblogs" ou "republiquedesblogs" sur vos billets.
Améliorer l'événement en travaillant sur ce wiki, en donnant vos idées, ou pourquoi vous viendrez, par exemple
.

Et dans ma ville ?

Vous pouvez organiser une République des blogs dans votre ville en reprenant le nom et en vous intégrant à ce wiki, sous condition d'en respecter les principes (ouverture, liberté, simplicité, non récupération, événement non commercial).

Des questions ?

  • versac@gmail.com ou bien posez-les dans la FAQ pour en faire bénéficier vos amis.
  • Concernant le wiki, envoyez un mail à celui@griffonnages.net


République des Blogs

Rappel :

Demosphere, le R.V. des blogueurs
http://demosphere.eu
__________________________________________________________________________________________

Bon à savoir (suite)


Les sites politiques (et le Droit), lu sur

http://www.chroniques-d-une-citoyenne-ordi.com/article-20449549.html




Comment Londres fait flamber les cours du pétrole.
 

Sarkozy, Merkel et les eurocrates bruxellois vont refouler le "mauvais vote" du peuple irlandais, comme ils l'avaient fait pour les "mauvais votes" français et hollandais.  

George Bush et Nicolas Sarkozy, prennent Assad pour un con et appellent la Syrie à se désolidariser de l'Iran 

La France sous le joug de l'empire israélo-américain (1ère partie actualisée, toutes les références) 
À quelle Europe les Irlandais ont-ils dit non ?

sur
http://toutsaufsarkozy.com


  •  
  • ________________________________________________________________________________


   http://juliensalingue.over-blog.com/article-20226274.html
  
" L'idée est de mettre les Palestiniens à la diète,
mais de ne pas les laisser mourir de faim "
disait il y a quelques années Dov Weisglass,
le plus proche conseiller de Sharon.


_______________________________________________________________________________________________________________________

Iran : La guerre des nerfs se poursuit !

Par IsraelValley Desk
Rubrique: Actualité
Publié le 14 juin 2008 à 12:21

Tribune de Genève : “La guerre des nerfs se poursuit entre l’Iran, Israël et la communauté internationale. Mais dans ce formidable jeu de poker menteur, «on ne peut rien exclure, et surtout pas une intervention militaire israélienne contre les installations nucléaires iraniennes», assure Joseph Henrotin, chercheur au Centre d’analyse et de prévision des risques internationaux (Capri), à Aix-en-Provence. Et ce avant le départ de George Bush de la Maison-Blanche, soit dans les six mois à venir. Voici pourquoi.

La pression diplomatique. Hier en Slovénie, à l’occasion d’un sommet Etats-Unis – Union européenne, le président américain a déclaré qu’«avec l’arme nucléaire, l’Iran serait incroyablement dangereux pour la paix dans le monde». Interrogé sur l’hypothèse d’un raid de Tsahal évoquée ces derniers jours en Israël, Bush a répondu «que si vous étiez Israélien, vous seriez également nerveux», compte tenu des menaces répétées du président Ahmadinejad à l’encontre de l’Etat hébreu.

Se gardant d’être plus précis, le bientôt ex-locataire de la Maison-Blanche a souligné qu’en l’état actuel, il convenait de négocier avec l’Iran pour l’obliger à faire toute la lumière sur son programme nucléaire. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre la visite que doit faire ce dimanche à Téhéran le chef de la diplomatie de l’UE, Javier Solana. «C’est le côté carotte de la diplomatie», explique Henrotin.

Le contexte israélien. C’est vendredi dernier que le scénario d’un raid israélien en Iran a été relancé par le ministre des Transports de l’Etat hébreu, Shaul Mofaz. «Si l’Iran poursuit son programme d’armement nucléaire, nous l’attaquerons», a affirmé cet ancien chef d’état-major de Tsahal né… en Iran, et qui brigue la place de l’actuel Premier Ministre Ehoud Olmert, mis en cause dans une affaire de corruption. «Il faudra voir si les propos de Mofaz ne sont destinés qu’à sa lutte politique pour le pouvoir ou si le camp des faucons le suivra et l’emportera», dit le chercheur du Capri. «Ce qui est sûr, c’est que les durs feront tout pour lancer l’opération avant le changement de président aux Etats-Unis. Car ils savent que convaincre le nouvel élu que ce soit Obama ou McCain prendra du temps.»

Les moyens d’Israël. Techniquement, l’armée israélienne a les moyens de frapper en Iran. «Plus facilement, même, qu’en 1981 lorsqu’elle a détruit le réacteur expérimental irakien Osirak, au sud de Bagdad», assure Henrotin. C’est qu’aujourd’hui, elle peut passer sans problème par-dessus l’Irak et bénéficierait sans doute d’un appui logistique des Etats-Unis. «De plus, précise encore le chercheur, alors qu’il y a quelques mois, on estimait qu’elle devrait détruire les défenses aériennes iraniennes avant de frapper les cibles nucléaires, il semble que le raid qu’elle a effectué en septembre dernier en Syrie lui ait permis de mettre au point des systèmes de guerre électronique lui permettant d’aveugler la défense aérienne iranienne.»

Les risques d’escalade. Ils sont évidemment énormes, dans la mesure où Téhéran déclencherait immédiatement des représailles pouvant aller du tir de missiles à tête chimique sur Israël à des opérations terroristes, en passant par le blocus du détroit d’Ormuz pour couper la route du pétrole. Un scénario catastrophique. Mais possible.

Lueur d’espoir. Reste que le pire n’est peut-être pas inévitable, conclut Henrotin. «Je pense que les Iraniens n’iront jamais trop loin et éviteront tout acte légitimant un raid israélien. Mais ils feront tout pour obtenir une «capacité de seuil», c’est-à-dire qu’ils ne produiront pas la bombe, mais maîtriseront tout le cycle pour l’avoir très rapidement.»—

Source: http://www.tdg.ch
http://www.juif.org/go-news-55750.php
_____________________________________________________________________


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


R-Sistons 837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine