Magazine Journal intime

C'est juste la vie qui s'éteint.

Par Galatai @Galatee
C'est juste la vie qui s'éteint. Parce ce qu'il y a des articles qui touchent plus que d'autres. 
Des histoires aussi.  Des histoires qui font penser à d'autres.  Des guerres que l'on gagne et des combats que l'on perd.
Parce qu'il y a des moments ou il ne fallait pas être là. 
Pourtant on y est. A cet instant. A ce moment.
Mr Y. est médecin. 
Il est dialysé.
Mr Y. dialyse depuis quelques mois. 
C'est un gros bonhomme. Un gentil gros bonhomme. Il a une grosse voix. On l'entend arriver de loin dans le centre de dialyse.
Ca n'a pas dû être facile pour lui de devenir patient, après avoir soigné tant de patients, parfois impatients.
Comme tous les 2 jours, c'est la dialyse. Comme tous les 2 jours, je vois Mr Y.. 
Il a toujours un petit mot gentil pour chacun des patients de sa salle. 
Il est toujours branché le dernier car il fait moins de temps. Alors pendant les branchements, il discute un peu avec tout le monde. 
Je suis branchée la première. Souvent.  Je suis la plus jeune. J'ai 19 ans. Alors je suis un peu le chouchou. 
Ca dois énerver Mr Y. mais il ne dit rien. Il est patient. 
La dialyse est partie. 
L'infirmière branche les 2 autres patients. 
Elle s'apprête à brancher Mr Y..  Comme d'habitude, il lui dit que c'est pas trop tôt. 
Et on rigole bien. Parce qu'il dit toujours ça.
Il est comme ça Mr Y.. Il râle pour rigoler.  Pas tout le temps, mais souvent.
Ca y est.  On est tous branchés. 
Chacun vaque à ses occupations. Moi je regarde la TV, les autres patients lisent et Mr Y. ronfle. 
Je somnole un peu devant la TV. Comme souvent, je m'endors.  Je dors plutôt profondément. Les fauteuils sont confortables. 
Après plusieurs heures de dialyses, je suis réveillée en sursaut par du bruit. De l'agitation.
Le Dr F. arrive en courant. Les infirmières sont paniquées.
Les lignes de Mr Y. se sont détachés du cathéter. Il a perdu beaucoup de sang. Ca arrive très rarement (je le dis pour les patients en dialyse sous cathéter).   
Il est en arrêt. Les infirmières tentent de le remplir. Le Dr F. le masse. On entend Mr Y. râler.
Le Dr F. s'acharne. Les infirmières aussi. C'est long. Très long.  
J'ai peur. 
Je ferme les yeux. Je crois que lui aussi. 
Je pleure en silence. Tous les patients de la pièce pleurent en silence. 
Le Dr F. donne l'heure.
C'est fini.  On met un drap sur le Dr Y. 
Les infirmières nous débranchent en silence. Le Dr F. sort de la pièce.
C'était Mr Y...
C'est juste la vie qui s'éteint.
C'est juste la vie qui s'éteint.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Galatai 3222 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte