Magazine Politique

Pierre Larrouturou au Sénat.

Publié le 15 juin 2008 par Dagrouik

Non, ce n'est pas de l'humour, il ne veut pas d'un poste ou d'un hochet. Pierre Larrouturou avait donné rendez-vous à ses amis parisiens dans la salle François Mitterand du Sénat. Pas très loin de la réunion du pôle écologique du PS qui se tenait un étage plus bas.

Un de mes lecteurs Jon, m'avait informé par Twitter de sa volonté d'y aller. Nous nous sommes donc donné rendez vous , et direction le sénat. Vous voyez donc que twitter ça peut servir à ça. De même le komrade Vogelsong nous a expliqué par le même bouzin qu'il ne pouvait pas venir.

A l'entrée il faut montrer patte blanche, mais surprise c'est Kevin Puisieux qui fait le service d'ordre. Attention, vu sa taille et sa corpulence il ne faut pas broncher . Après passage par la cour très laide ( que des pavés et des voitures de sénateurs), on grimpe dans un ascenseur où une sympathique sénatrice de gauche qui aillait à la réunion du pole écologique du PS nous explique qu'au sénat il n'y a pas de secret d'état à dérober. Le sénat est donc plus fiable que les services secrets UK qui perdent leur dossier dans les trains.

larrouturou_salle_FM_senat.png

C'est PL qui accueille les gens et explique que sur la table se trouve des choses gratuites à prendre et à donner à ses amis. J'ai donc pris un exemplaire de son "traité pour l'Europe sociale" signé par plein de gens, dont l'aile gauche du PS.
Ce qui m'a permis de corriger Diego dans mes commentaires. J'ai aussi pris 2 exemplaires du livre "Pour la semaine de 4 jours" de Larrouturou, j'en ai donc un à refiler. C'est très instructif à lire, il décrit son idée qui n'est pas la sienne mais celle de 50 personnes ayant travaillé ensemble. Il rappellera ce point lors de son intervention.


Voilà donc un vrai socialiste, il distribue du savoir gratuitement et sait travailler en réseau avec des membres du PS et des gens de la société civile. Et à la sortie, on pouvait s'offrir son dernier livre "Pour en finir avec Sarkozy " pour 5 Euros, la part de l'éditeur. J'ai commencé à lire ce livre dans le métro du retour... en fin de soirée. Cela me semble fort intéressant, nous verrons ça plus tard. Sachez qu'il est vendu 14,90€ dans les librairies.

La salle était remplie d'une cinquantaine de personnes, j'en entend déjà se moquer, rire sous cape devant ce nombre. Mais n'oubliez pas chers moqueurs, que la fine équipe de PL a engrangé 8000 adresses emails valides de gens intéressés par ses idées et son approche du débat politique. La dedans il y a en gros 4 à 5000 militants PS, et ils sont très remontés.

Vous allez vous demander comment moi , ségoléniste engagé , je peux aller dans une telle réunion ? Mais je serai aussi allé au truc du pole écologique si j'avait pu ( même si je suis pour un nucléaire civil très régulé et contrôlé de manière transparente). Nous sommes au PS, et nous discutons ensemble. Bien sûr cela nécessite de la proximité d'idées, j'aurai du mal à supporter des critiques violentes et injustifiées contre les idées que je défend. D'ailleurs, nous avons retrouvé Martin P un soc-dem moscovite qui a même trouvé un autre membre de sa secte dans cette réunion. Et moi j'ai trouvé quelques grosses similitudes dans la démarche de PL et la notre, et une grande proximité sur certains thèmes. En dernière minute, fut rajouté le thème de la démocratie interne au PS par ce qu'on a beau avoir de bonnes idées, ça ne sert à rien si ça continue comme ça.

La salle parle...

Tout à donc commencé par des présentations des présents. Nous sommes au PS, donc ça peut vite partir en déclarations avec réclamations et plaintes. Et là croyez moi, un journaliste de la presse écrite en aurait eu pour écrire un beau billet sur l'état du PS. En parfaite opposition avec l'image de béatitude du vote de la déclaration de principes. On a même vu Jacques Cheminade nous expliquer qu'il voulait enthousiasmer l'Europe.

martin_P_soucieux.jpg

Un militant dénonce le désert intellectuel du PS, et le fonctionnement hors statuts du PS qui méprise ses propres militants. Il cite les derniers votes sur les statuts qui auraient du être fait devant un congrès, ne serait-ce que pour respecter la loi sur les associations et les militants. Un social démocrate nous explique que son courant est ambitieux que leur pensée est structurée (et verbeuse), que les reconstructeur c'est un délice par ce qu'ils fonctionnent sans ostracisme, mais fini par avouer que ça foire même à Paris par manque d'intérêt des militants. Je ne vous dit pas la tête de Martin P à ce moment là. Il aura d'autres raisons pour sourire.

Un autre militant expliquera qu'on a pas fini de tomber sur la tête. Un autre au look de jeune pop et qui n'est pas resté longtemps prendra le micro pour expliquer qu'il s'est inscrit au PS en 2007 pour éviter que Ségolène Royal ne devienne première secrétaire, et qu'il ferait tout pour l'en empêcher. Etrangement son discours, me rappelle un commentateur de libé qui poste systématiquement ce genre de message. Ce fut le seul ségo-basheur du lot, et il nous a quitté avant la fin.

Un autre milite par internet, par ce qu'il doit faire 150 Km pour aller à Tours là ou les choses se décident au PS et où de toutes façons on n'écoute pas les militants. Ca montre bien qu'une fédération internet doit se mettre en place pour regrouper tous ces militants. Un autre militant à 20€ explique qu'il n'a jamais reçu sa carte de membre et que pour lui le PS produit du papier, mais pas assez d'idées et qu'on n'est pas dans le concret. Il ne sera pas le seul à dénoncer le fait que les militants sont mal informés, et pas formés politiquement. D'où un manque de débat sur les idées. Certains dénoncent le fait que les nouveaux militants ne sont pas accueillis dans les sections. Ce qui est une violation des statuts.

Un autre message répété est la dénonciation du manque de contact du PS avec la société civile, le monde de l'entreprise et les syndicats. Martin P et Jon feront des interventions sur ce sujet. Elles se rejoignent, comme quoi vous voyez qu'au PS on peut être d'accord sur beaucoup de choses. Nous en parlerons d'ailleurs à 3 lors d'un repas en terrasse dans le quartier. C'est dans le monde de l'entreprise que tous les maux de notre société se manifestent, se reproduisent.

Jon est un chercheur au CNRS. Il est syndiqué CGT et membre de DA, il explique que les analyses de P.Larrouturou sont simples à comprendre, mais se demande comment tout cela va se mettre en place. Il rappelle que pour lui au PS on a deux groupes antagonistes, d'un coté ceux qui font place aux idées et d'un autre aux personnes via les médias et des alliances. Il dénonce le manque de contact entre le PS et les syndicats. Alors que nos statuts impliquent une activité syndicale à nos militants. Dans le même ordre d'esprit notons que le PS se coupe de plus en plus des jeunes et des habitants de quartiers. Une femme présente à noté que les participants étaient en majorité des mâles blancs de plus de 50 ans. Elle n'a pas vu comme moi des jeunes choupinous sympathiques ou des jeunes participants. Mais ce n'était pas la majorité.

Lobbying politique ?

notes_larrouturou.jpeg

Certains feront des remarques sur le fait que le message de PL manque de simplification et de communication politique: 60 pages de PDF ça peut sembler confus. On sera rassuré en apprenant que des journalistes lui ont proposé un coup de main pour mettre en forme sa communication qui apparaît un peu gribouille. Globalement , on peut analyser sa démarche comme du lobbying politique au sein du PS : il propose qu'on lui vole ses idées tout simplement, et ce sans exclusive : il parle de Ségolène, de Bertrand et parfois même de Martine. Mais de personne d'autre. Cela vaudra une sortie d'un troll reconstructeur qui expliquera qu'il faut obligatoirement aller vers la 3e voix. C'est le même qui parlait de non-exclusivité quelques minutes plus tôt. Il est resté un peu seul.

Les dernières sorties grotesques de Rocard font que des voix se sont élevées pour que le nombre de citations de Rocard soit revu à la baisse dans la contribution sous peine de nuire au discours de PL. Personnellement je n'en ai noté que 2 dans les 15 premières pages. PL expliquera qu'il arrive à chacun, y compris Rocard de raconter des conneries. Il a employé ce mot. Vous en connaissez vous des responsables socialistes qui oseraient le faire ? Alors qu'il me semble requis de qualifier comme il se doit l'obscénité du sarkozysme.

D'autres expliquerons qu'il faut valoriser les idées , avec des slogans et des gimmicks qui marquent les esprits. Sauf que nos idées demandent du temps, et qu'elles ne sont pas basée sur des mensonges comme "travailler plus pour gagner plus". Là où il faut 30 secondes à la TV pour répliquer le mensonge à grande échelle, il nous faut plus de temps pour convaincre les électeurs. En fin de conférence PL nous expliquera que dans son esprit , une fois le projet du PS finalisé il faudra qu'on organise partout des réunions pour le présenter, l'expliquer avec courbes et schémas. En bref , faire de la pédagogie et des réunions de présentation. Cela implique du fonctionnement en réseau.

Nous aurons 2 ans pour faire ça. Pour lui, 3000 militants formés en quelques jours par le parti, peuvent ensuite aller organiser des débats dans les villes. C'est un ingénieur, pas un énarque. La nuance est de taille, il est dans l'organisation, les processus. Un peu ce qui manque au PS pour relancer la machine, faire en sorte que les militants retrouvent le goût du militantisme. Et d'un autre coté, que les élus soient plus proches des citoyens

Comme vous le voyez sur mes notes ( là sur la droite, oui c'est confus) et seul moi sait les relire, nous avons parlé d'autres chose, comme par exemple du besoin d'une révolution fiscale. Ca ne vous rappelle personne : Piketty en parle lui aussi.. Là dessus Larrouturou a noté qu'il fallait donner du détail. Et quand PL parle de la force du collectif et des débats , du besoin de démocratie avancée. Ca ne vous rappelle rien, ça ressemble à un approche participative.

Tout le monde a dénoncé le cumul des mandats et des postes. Martin P a ainsi dénoncé un cadre du PS nul qui ne fait même pas la promotion de sa propre secte. Cette nullité cache un attentisme qui fait que le PS reste immobile. PL nous a expliqué par exemple que François Hollande lui avait expliqué qu'il ne fallait pas se découvrir trop tôt. Nous sommes en pleine urgence sociale, et voilà qu'on nous explique qu'on ne doit pas trop en faire. Cela rejoint une remarque d'un participant, qui explique que le PS n'est jamais prêt, et bien sûr jamais prêt en cas en cas de surprise.

Un intervenant l'a questionné sur l'indexation des salaires sur l'inflation. PL a alors expliqué que c'était le cas en Belgique et au Luxembourg sous des gouvernements de droite . Les salaires y sont indexés sur l'inflation, avec augmentation collective par accord de branches en cas de dépassement de seuils. Trichet couine, mais l'inflation dans ces pays n'est pas énorme. Logique, Trichet défend les rentiers et une logique NAIRU dont on a déjà parlé ici. Vous voyez quand on parle d'aller voir ailleurs ce qui se passe, certains socialistes le font déjà et sans se poser des questions d'écurie.

Motion, Contribution ?

Il a été clairement expliqué que PL présenterait une contribution générale . En effet selon lui le PS ne comprend que le rapport de forces. Il a déjeuné, dîné avec tout le monde. Tout le monde lui explique que ses idées sont géniales, mais qu'ils ne donnent pas de suite. s'il le faut il ira jusqu'à la motion. Ses 8000 contacts mails sont donc une valeur ajoutée. Je note aussi que PL a expliqué qu'il voulait un congrès utile. J'ai noté quelques ressemblances ou proximités entre nos idées et celles de Pierre Larrouturou.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dagrouik 2453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines