Magazine

Papa bonheur

Publié le 15 juin 2008 par Desiderio

Le dernier éditorial d'Hervé Chabaud (non en ligne) donne - une fois de plus - dans le grotesque. Je connaissais déjà le chantre du sabre et du goupillon, le vilipendeur de l'insécurité des banlieues et des grèves de fonctionnaires, voici à présent la nouvelle casquette du Chabaud : jouer au clône d'Eric Zemmour ! Le fond est profondément réactionnaire puisque "sans un père et une mère nous n'existons pas et la famille n'a plus de sens". Et il en rajoute "De la paternité à la parentalité, les choses ne vont plus de soi." C'est vrai que la place des femmes est outrageusement dominante dans notre société et qu'il faudrait en revenir à l'autorité paternelle unique. Toute la décadence actuelle a commencé ainsi, en accordant des droits aux femmes et en ne les considérant plus comme des mineures.

Comme c'est le jour de la fête des pères, il faut qu'il titre par ces mots bêtifiants "Papa bonheur". Le reste est à l'avenant : réflexion zéro, clichés au maximum, conservatisme de rigueur. Et le meilleur est pour la fin : "Alors que la fête soit généreuse et fasse oublier à tous ces pères déconfits par la piteuse prestation des Bleus vendredi que dimanche est un autre jour". Il faut dire que le même Chabaud avait consacré un éditorial entier à ce qu'il considérait comme un événement important. Ce qui ne veut strictement rien dire ou alors le contraire de ce qui voulait être dit ! Comme Chabaud écrit avec force effets de manche tout en se prenant les bras dans les plis de sa toge, les autres phrases ridicules abondent : "Même si on les porte chaque jour dans notre coeur, on aime goûter ces instants magiques qui confortent les liens familaux." Le maire de Champignac n'aurait pas mieux écrit. Ou encore "Un papa est celui qui accompagne un bout de chemin sur la route de vie". C'est si stupide et redondant qu'il n'y a rien à ajouter. Quand on a des idées idiotes, il faut encore les défendre avec un minimum de style ou d'esprit. Et de style ou d'esprit, on n'en trouve pas la moindre trace dans le Chabaud.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Desiderio 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog