Magazine

Le romantisme après 68

Publié le 15 juin 2008 par Desiderio

 La grande poésie issue de Mai-68 est follement romantique - comme chez les grands romanciers de ce temps, Gonzague Saint-Bris, Patrick Poivre d'Arvor. Le romantique se distingue d'abord à sa très longue chevelure (sauf chez Poivre) qu'il secoue en tous sens, ses pantalons violets pat' d'eph', ses chemises roses à col pelle à tarte, et surtout sa capacité à se révolter contre l'ordre social. Voici donc une des figures les plus exemplaires de la pensée 68 poussée à l'incandescence du refus total du monde bourgeois : Patrick Juvet ! Avec son Romantiques, pas morts, en 1971, il se réfère au célèbre télégramme de Paul Alexis (sa meilleure oeuvre) à Jules Huret pour son enquête sur la littérature du temps : "Naturalisme,…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Desiderio 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte