Magazine Sport

Le break maximum au snooker est-il de 147 points ?

Publié le 18 avril 2016 par Supremepool

Le break maximum au snooker est-il de 147 points?

On a l’habitude de parler de "Maximum Break", lorsqu’un joueur parvient à atteindre le total de 147 points (le fameux one-four-seven). Pour ce faire il faut empocher 15 rouges suivies chacune d’une noire, puis empocher les 6 couleurs dans l’ordre de leur valeur, soit un total de 36 billes.

Le premier joueur à avoir atteint ce score de 147 points est Murt O’Donoghue en 1934.

Maximum Break Snooker
Plus près de nous Steve Davis a réalisé le premier "Maximum Break" télévisé en 1982. Ce premier break télévisé aurait dû être le fait d’Alex "Hurricane" Higgins quelques mois plus tôt lors des Championnats du Monde : après avoir empoché les 15 rouges suivies de 15 noires, Alex empocha la jaune et rata de façon inexplicable la bille verte pourtant facile. Il eut alors ce commentaire ironique "Qui aurait pu croire qu’une bille verte puisse faire chuter un Irlandais ?"
Depuis l’histoire du snooker regorge d’anecdotes et de records dont le fabuleux 147 de Ronnie 0’Sullivan réalisé en 5 minutes and 20 secondes lors des Championnats du Monde de 1997.

Score très rare, réussi uniquement par des joueurs d’exception, ce total de 147 est-il vraiment le maximum de points qu’il soit possible de faire au snooker ? Poser la question revient pratiquement à donner la réponse : Non il est effectivement possible, même si cela reste anecdotique, de faire plus de points que ce maximum théorique.

Comment peut-on faire plus de 147 points et combien peut-on faire ?

Lorsqu’un joueur commet une faute (fouls) et laisse son adversaire "snooké" sur les billes rouges, l’arbitre donne faute à son adversaire et lui accorde une "bille libre" (free ball), ce qui veut dire que le joueur peut alors choisir n’importe quelle bille sur la table, la désigner comme une bille rouge (la partie se joue alors avec 16 billes rouges contre 15 dans une partie normale, ce que les Anglais nomment le "16th red break"), la jouer (ce qui lui donnera un point comme s’il s’agissait d’une bille rouge) et jouer ensuite une couleur (qui lui donnera le nombre de points de la couleur jouée). Si cette couleur est la noire, le joueur aura donc 8 points pour cette bille libre. S’il enchaine avec rouge, noire …. puis les couleurs, le break maximum devient alors de 155 points : c’est effectivement le break maximum théorique possible.

Bien que jamais réalisé en compétition, un break de 155 points représente la perfection absolue au snooker.

Le score de 147 a-t-il déjà été dépassé ?

Hors compétition il y a eu au moins 7 breaks supérieurs à 147 attestés.

Wally West a réalisé un score de 151 contre Butch Rogers au West London's Hounslow Luciana snooker club lors d’un match de club en 1976 devant une centaine de spectateurs. En Avril 1988 Steve Duggan a atteint le total de 148 in à l’entrainement face  à Mark Rowing à Doncaster.

Même score en 1993 pour Stephen Hendry lors d’un entrainement contre Alfie Burden.

En 1995 Tony Drago a fait enregistrer dans le Livre Guinness des Records un break de 149 à l’entrainement contre Nick Manning à West Norwood, près de Londres.

Citons encore Eddie Manning en 1997 avec un break de 149 contre Kam Pandya, Jamie Cope en 2003 avec 151 contre David Fomm-Ward ou Sam Harvey auteur à l’âge de 17 ans d’un break de 151 contre Kyren Wilson en 2010.

Le seul joueur à avoir dépassé les 147 points en compétition officielle est l’Ecossais

Jamie Burnett: break de 148
le 16 Octobre 2004 lors d’un match de qualification contre Léo Fernandez pour le "UK Championship". (Les break supérieurs à 147 cités ci dessus n'ayant pas été réalisés en compétition officielle). Après avoir choisi la bille marron comme "bille libre", puis la bille marron de nouveau, il empocha 15 rouges, 12 noires, 2 roses et une bleue suivi des 6 couleurs, portant ainsi le total à 148 points. Malgré ce fabuleux exploit qui a marqué l’histoire du snooker, Jamie Burnett n’a pas gagné un penny : aucun prix n’est prévu pour les plus hauts breaks réalisés lors des matchs qui ne sont pas télévisés !

Le seul break de 155 points attesté à ce jour est le fait de Jamie Cope, joueur professionnel de Stoke-on-Trent Staffordshire (déjà auteur d’un break de 151 en 2003) et date de l’été 2005 lors d’un match d’entrainement devant témoin. Alex Higgins affirme avoir réalisé ce fameux total de 155 : mais s’agissant d’un match privé, il n’a jamais pu être homologué.

Circonstances plus qu’exceptionnelles.

Si ce break de 155 est possible, il nécessite effectivement des circonstances exceptionnelles :
Il faut, qu’avant l’empochage d’une quelconque bille, un des deux joueurs commette une faute et que celle-ci fasse que son adversaire soit "snooké", entrainant l’attribution d’une "bille libre". Avec 15 billes rouges sur la table, un "snook" n’est pas toujours évident et ne peut être que le fruit du hasard (un joueur ne va jamais commettre une faute et snooker volontairement son adversaire !)

Il faut ensuite qu’une bille soit empochable, avec possibilité de se repositionner sur une bille noire.

Il faut enfin "vider" la table, en alternant billes rouges et noires pour terminer par les couleurs. Pour couronner le tout, il faut que la position lors de l’empochage de la noire permette de "casser" les billes rouges, afin de continuer le break ...

Le break maximum au snooker est-il de 147 points

Si l’on estime à seulement 118 le nombre de breaks maximum (147) officiels réalisés fin Février 2016 sur des dizaines de milliers de matchs joués, le pourcentage est dérisoire. Ajouté à cela des conditions exceptionnelles et extrêmement rares pour dépasser ce maximum de 147 points, on comprend facilement l’exceptionnelle rareté du dépassement des 147 points.

Le break maximum de 155 points ayant été réalisé, si vous voulez devenir célèbre vous pouvez tenter le "little maximum" break qui consiste à rentrer les 15 billes rouges suivies à chaque fois d’une bille jaune (au lieu de la noire pour faire un 147), puis les couleurs. Vous aurez alors fait 72 points et ferez la une de tous les médias ! Sachez quand même qu’il est plus difficile de faire 72 points de cette façon que le fameux 147 : la bille jaune est presque à chaque coup à l’opposé de la bille rouge, rendant les coups beaucoup plus difficiles !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Supremepool 412 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine