Magazine Journal intime

C'est moi qui décide, pas vous.

Par Galatai @Galatee
C'est moi qui décide, pas vous. Nous sommes courant 2004. Ma fistule-artério-veineuse n'est pas en grande forme. J'en parle ici. Elle dois être reprise et je dois être opérée pour cela. J'ai pris seule l'initiative de voir un chirurgien.  Elle m'oriente vers un des anesthésistes qui travaille avec cette clinique privée. Il est 14h. J'ai rendez-vous à 14h30 dans la clinique privée que j'ai choisi pour refaire ma Fistule.
A mon arrivée, je me présente au secrétariat du médecin comme on doit le faire. La secrétaire effectue mon dossier administratif et financier. Elle m'informe que le médecin aura un peu de retard.  A l'époque, je crois que je vous l'ai déjà dis dans d'autres posts, je suis encore très patiente pour une patiente impatiente ;-)  Il est 14h15. Je m'installe dans la salle d'attente et je bouquine un des nombreux magazines inintéressants de la salle d'attente.  A l'époque, on a encore des téléphones normaux qui ne servent qu'à téléphoner et je ne peux pas passer le temps à surfer ou à jouer perdre à candy-crush. Il est 15h. Je commence à m'impatienter.  Je reprends un magazine en ruminant un peu.  15h30. Je m'impatiente franchement et je me dis qu'à 16h, j'irais voir la secrétaire.  Toujours pas de consultation en vue. Il est 16h. Je m'étais donnée cette limite pour râler.  Je vais voir la secrétaire et lui dit que là quand même, c'est un peu exagéré 1h30 de retard.  Elle me dis qu’elle va en parler au médecin dès qu’il sortira de la consultation actuelle.  Il sort 15 minutes après. Le médecin me reçoit. Je vois bien qu’il n’est pas très content que j’ai osé râler. A peine la consultation est-elle commencée qu’il me dis que je suis une patiente et que je dois rester patiente. Je suis bouche-bée et n’ose pas rétorquer. Je lui indique la raison de ma venue et explique en détail qu’on dois reprendre la Fistule car elle ne fonctionne plus très bien, qu’il faut une anesthésie générale et que c’est la raison de ma venue dans son cabinet de consultation. Il me dis que lui fait ce genre d’anesthésie en local. Que ce sera de toute façon mieux et que je sortirais dans la journée. Je lui réponds que je ne me sens pas capable de vivre une opération avec une anesthésie locale. Je lui explique mon anxiété très prononcée de ce genre d’opérations.

Il me regarde dans les yeux et me dit  : C'est moi qui décide, pas vous. 

Epilogue: Au final, c’est le chirurgien qui tranchera.  L’opération sera faite sous anesthésie générale. La fistule fonctionne toujours. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Galatai 3222 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte