Magazine Politique

La rotation de la Terre impactée par la fonte des glaces

Publié le 18 avril 2016 par Blanchemanche
#fontedesglaces #Réchauffemenclimatique
 Selon la NASA, la fonte des glaces en Antarctique et au Groenland pourrait bien être en train de faire légèrement dévier la Terre de son axe.
(Photo Flickr/ United Nations Photo)
(Photo Flickr/ United Nations Photo)
Depuis 2003, le Groenland perd environ 272 milliards de tonnes de glace chaque année alors que l’Antarctique occidental (région de l’Antarctique qui s’étend du côté de l’océan Pacifique) en perd 124 milliards. De son côté, l’Antarctique oriental (qui s’étend du côté de l’océan Indien) en gagne, lui, en moyenne 74 milliards.Lorsque l’on pense fonte des glaces, la conséquence qui nous vient directement à l’esprit est le plus souvent (à raison) l’augmentation du niveau des océans (nous vous en parlions d’ailleurs l’année dernière dans une chronique sur 8e étage).Et pour cause, le niveau moyen des mers et océans devrait gagner 17 à 31 cm, par rapport aux niveaux mesurés entre 1986 et 2005, dans le courant des cinquante prochaines années et même de 26 à 55 cm au cours des cent prochaines années. Ces prévisions n’ont rien de fantaisiste. Elles sont le fruit de calculs réalisés par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) qui publiait, en novembre 2014, la synthèse de son 5e Rapport d’évaluation sur le Climat.Vendredi dernier, une nouvelle étude de la NASA nous a appris que le réchauffement climatique pourrait également être porteur d’autres conséquences, géophysiques cette fois. En effet, la fonte des glaces, particulièrement du côté du Groenland, pourrait faire dévier l’axe de rotation de la Terre, comme le relate le Guardian. En cause, ce que l’on appelle le « mouvement polaire », une « redistribution des masses » qui « pousse l’axe de rotation à changer de direction ».En soi, le phénomène n’a rien de bien nouveau. Scientifiques et navigateurs étudient ces déplacements depuis un peu plus de 115 ans. Il est néanmoins intéressant de noter que le pôle Nord, qui pendant la majorité du 20e siècle se déplaçait légèrement en direction du Canada, se déplace dorénavant en direction du Royaume-Uni, comme l’explique Surendra Adhikari, chercheur au laboratoire « Jet Propulsion » de la NASA et cosignataire de l’étude :
Ce changement récent de direction par rapport au 20e siècle est absolument spectaculaire.
Pas d’inquiétude à avoir cependant, dans la mesure où les scientifiques semblent s’accorder pour dire que ce changement de direction ne portera pas particulièrement à conséquence. D’ailleurs, l’étude ne rejette pas ouvertement la faute sur les activités humaines. En revanche, les changements gravitationnels sont on ne peut plus réels. Ils ont d’ailleurs pu être précisément mesurés pardeux satellites jumeaux baptisés « GRACE », comme l’explique leWashington Post dans un article.Selon Jonathan Overpeck, un chercheur en géosciences de l’université d’Arizona à Tucson n’ayant pas participé à cette étude,interrogé par le Guardian, ce changement permet néanmoins « de mettre en lumière l’impact réel et profond des activités humaines sur la planète ». Peut-être est-il temps de (re)visionner l’excellent documentaire Chasing Ice, en date de 2012, après tout ?

Chasing Ice Trailer (2012) - Sundance Film Festival Movie HD
https://8e-etage.fr/2016/04/12/la-rotation-de-la-terre-impactee-par-la-fonte-des-glaces/



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines