Magazine Médias

Ces objets complètement fous qui finissent aux enchères

Publié le 18 avril 2016 par Etvsport @etvsport

Kobe en NBA, c’est fini! Voilà la principale information sportive de la semaine dernière. Et pour soigner sa sortie, le « Black Mamba » n’a pas hésité à enquiller les shoots afin de finir sa carrière sur un carton de 60 points. C’est donc un dernier match historique que nous a offert Kobe Bryant et auquel ont eu le droit les 18 000 chanceux spectateurs du Staples Center. Et parmi ceux-ci se trouvaient un petit malin. En effet, afin de profiter comme il se doit de ce moment historique, il a décidé d’emprisonner l’air du stade dans un sac plastique et de le vendre sur eBay avec la mention « Air from Kobe’s Final Game ». Après 139 enchères, le prix du sac est désormais affiché à 40 501 dollars. Une folie qui nous a donné l’idée de ce dossier sur ces objets de sportifs insolites qui ont fini par être vendu aux enchères!

PrevNext Ces objets complètement fous qui finissent aux enchères

L'air respiré par Kobe lors de son dernier match

Un match historique avec 60 points de la légende des Lakers.

Ces objets complètement fous qui finissent aux enchères

Le ballon à l'origine du "Deflategate"

Vous vous souvenez surement de cette histoire de ballon pas assez gonflé lors d'un match NFL impliquant la star, Tom Brady. S'en suivait alors le scandale du "Deflategate". Et bien savez-vous que ce ballon a trouvé preneur pour un montant de 43 740 $. Il appartenait à Laura et Matt Nichols, qui l’avaient reçu des mains de Brandon LaFell, après un touché par la course de LeGarrette Blount.

Ces objets complètement fous qui finissent aux enchères

Les documents de Pete Rose

Le joueur de baseball a vendu des copies du document qu’il a signé lorsqu’il a accepté d’être banni à vie du baseball majeur (500 $ chaque). À l’automne 2012, il a même tenté de se départir de l’original… La mise minimale n’a toutefois pas été atteinte; le plus haut montant offert (236 000 $) n’était pas suffisamment élevé. C'est pour dire!

Ces objets complètement fous qui finissent aux enchères

La carte "American Express" de Michael Jordan

Au mois de novembre 2012, une ancienne carte de crédit American Express ayant appartenu à Michael Jordan a été adjugée pour 3 146 $. La signature au dos de la carte est surement pour beaucoup dans ce prix démesuré.

Ces objets complètement fous qui finissent aux enchères

La torche olympique des JO de Londres

Si le prix n'a pas filtré, il faut savoir que torche portant la flamme olympique des JO de Londres de 1948, avait été estimée à 17 828 euros,

Ces objets complètement fous qui finissent aux enchères

Les dreadlocks de José Reyes

Lorsqu’il a rejoint la franchise des Marlins de Miami en 2012, Jose Reyes a dû se conformer à la politique de l’équipe et a du se faire couper ses cheveux rebelles. Ainsi, le joueur de baseball a offert ses dreads à une œuvre caritative. Les mèches ont été adjugées pour 10 200 $.

Ces objets complètement fous qui finissent aux enchères

La collection de cartes de Dmitri Young

Afin d’amasser des fonds pour lancer sa propre fondation (The Dmitri D. Young Foundation), l’ancienne star de la MLB Dmitri Young a vendu sa prestigieuse collection de cartes de joueurs (la majorité recrues) pour un montant astronomique. Lors des enchères, six de ses 500 cartes ont trouvé preneur pour un montant dans les six chiffres, dont celle de Roberto Clemente (Topps, 1955), vendue 432 690 $.

Ces objets complètement fous qui finissent aux enchères

Le drapeau du départ des 24h du Mans

En 2011, L’ACO (Automobile Club de l’Ouest) avait mis aux enchères le drapeau du départ des 24h du Mans, et ce au profit des sinistrés japonais.

Ces objets complètement fous qui finissent aux enchères

Voir Steffi Graf nue

Aussi fou que cela peut paraître, c'est son mari, Andre Agassi qui est à l'origine de ce pari fou. En effet, l’heureux gagnant de la vente s’est rincé l’œil durant quelques instants lorsque Agassi lui a montré une photo de la joueuse de tennis en tenue d’Ève, prise de dos avec son téléphone cellulaire. « C’était bien, mais je ne peux dire avec certitude qu’il s’agissait bien de Steffi », a confié celui qui venait de débourser 4 000 $. Mais aucun regret. La somme récoltée a servi à aider une organisation caritative.

&èè&post;

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Etvsport 63502 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines