Magazine

Société secrete

Publié le 15 juin 2008 par Clawfire
Je ne rêve pas énormément. Bien sur j'ai des rêves, des choses que j'aimerais secrètement ou non voir se réaliser, mais ce n'est pas de ce genre de rêve dont il est question ici. quand je dort, je ne rêve pas souvent. Le rêve est pour ma personne, un moyen de relâcher la pression, qui est employer quand seul, le sommeil ne suffit pas. C'est ainsi que j'ai toujours des rêves un peu tordu, un peu délirant, qui font penser que décidément, on devrais m'interner.
Ces rêves je en les finit jamais, je me réveille toujours avant leur fin, même si je ne pense pas que l'on puisse définir la fin d'un rêve. Et donc je me réveille toujours au cours du rêve, souvent quand celui ci devient trop absurde. Et je perds le fil de ses rêve, je n'arrive pas à m'en rappeler longtemps. Il se désagrège, comme s'il ne pouvait supporter cette réalité, comme si le simple fait d'être ramener avec moi dans ce monde le tuais.
Je suis dans Paris, avec mes parents et je suis, je ne sais pas comment, à la recherche d'une société secrète qui s'apparente plus à un groupe militant LGBT , mais admettons, c'est un rêve après tout. Et me voila embarqué dans une histoire policière assez impressionnante, un jeu de piste dans paris ou je résous des énigmes assez impressionnante, ou je prends en filature les gens et ou je me surprends à faire des déductions concernant des personnes suspectes qui vont tous au même endroit mais pas en même temps, ou quand j'arrive à cet endroit, un boutique sur les champs, je me retrouve dans un petit bouiboui pakistanais pleins de produits made in china et ou en errant dans les rayons, d'un seul coup une énigme caché dans une chanson m'est envoyé dans les oreilles, et ... ou je croise Miranda ... C'est à ce moment là que je me réveille, quand tout hystérique je vais voir ma mère en lui disant que je venait de croiser Miranda qui m'as sourit. Le regard de ma mère, complètement déconnecter de ma génération m'as fait comprendre que décidément il était temps de se réveiller. J'ai voulut m'accrocher, j'ai lutter pour rester et continuer se rêve ... Mais je me suis éveillé.
Si on analyse un peu tout cela, mon inconscient m'as resservit presque tout ce dont j'ai passé la soirée à parler avec la Bert, et tout ce qui m'as marqué à Paris. Les boutiques somptueuses sur les champs, le militantisme LGBT notamment le groupe des panthères roses qui m'as l'air bien sympa. Pour Miranda, on en a parlé car Bert découvrais qu'elle était homo (Miranda hein ... pas Bert ;) ), ce mélange culturel propre à paris et peu être un manque d'aventure ressentit en conclusions de ses 2 mois.
Mais pour en revenir à ma fin de rêve, vous, comment vous réveillez vous ? comment vos rêves prennent ils fin ? de quoi revez vous ? vous rappelez vous de vos rêves ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clawfire 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte