Magazine Santé

CICATRISATION: Le polyphénol végétal qui accélère l'épithélialisation – PLoS ONE

Publié le 29 avril 2016 par Santelog @santelog

Un polyphénol présent dans certaines plantes et arbustes, qui favorise la migration des cellules souches mésenchymateuses dans la circulation sanguine et les accumule dans les tissus endommagés pour améliorer la cicatrisation des plaies, c’est la découverte précieuse de cette équipe japonaise. Ce composé dont les effets bénéfiques sont documentés dans la revue PLoS ONE, apparaît comme prometteur pour les traitements à base de cellules souches de certaines plaies, lésions et troubles cutanés.

CICATRISATION: Le polyphénol végétal qui accélère l'épithélialisation  – PLoS ONE
CICATRISATION: Le polyphénol végétal qui accélère l'épithélialisation  – PLoS ONE
Le recours à l’utilisation de substituts acellulaires et dermiques en ingénierie tissulaire devient de plus en plus systématique. Il a été démontré que les  » matrices dermiques  » et autres systèmes de livraison de cellules souches permettaient d’optimiser la régénération des cellules souches mésenchymateuses et d’améliorer la cicatrisation des plaies cutanées. Cependant ces substituts n’ont pas encore permis d’atteindre un résultat qui se rapproche de la peau indemne. Un tel composé pourrait optimiser les résultats des techniques d’ingénierie tissulaire dans le traitement des plaies problématiques.

Ce composé, c’est la cinnamtannine B-1, un polyphénol trouvé principalement dans les végétaux du genre Cinnamomum (dont fait partie le laurier) qui s’avère favoriser la migration des cellules souches mésenchymateuses lors de la phase d’épithélialisation. Les chercheurs constatent que la cinnamtannine B-1 active des enzymes spécifiques présentes sur l’enveloppe des cellules mésenchymateuses ce qui les mobilise. Lorsque les chercheurs administrent ce polyphénol à des souris, ils constatent la libération de cellules souches mésenchymateuses de la moelle osseuse, vers le sang et lorsqu’ils traitent une plaie avec la cinnamtannine, les cellules souches migrent alors vers le lit de la plaie. Bref, le composé optimise l’accumulation de nouvelles cellules sur le site de la plaie et améliore ainsi la cicatrisation des plaies.

L’équipe décrypte également la structure de la molécule et identifie, au sein de cette structure un site spécifique clé, pour la promotion de la mobilisation des cellules souches. Ces résultats précèdent de prochains tests sur l’utilisation de ce polyphénol cicatrisant dans de nouveaux traitements par cellules souches de plaies et lésions aiguës ou chroniques, difficiles à cicatriser.

Source: PLoS ONE 2015 DOI : 10.1371/journal.pone.0144166 Cinnamtannin B-1 Promotes Migration of Mesenchymal Stem Cells and Accelerates Wound Healing in Mice

CICATRISATION: Le polyphénol végétal qui accélère l'épithélialisation  – PLoS ONE
Découvrez votre Nouvel espace Plaies– Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

CICATRISATION: Le polyphénol végétal qui accélère l'épithélialisation  – PLoS ONE

est partenaire de cet article


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine