Magazine

École de l'Économie - Fiscalité

Publié le 01 mai 2016 par Go11
Afin de gérer ses propres affaires, un pays doit remplir son assiette fiscale. Les impôts et autres revenus aident à cela.
École de l'Économie - FiscalitéCette masse de recettes comprend l'impôt sur le revenu des particuliers et des sociétés, les taxes sur la valeur ajoutée, les taxes spéciales et les droits de douane.
Il y a aussi d'autres recettes qui incluent les cotisations sociales - telles que les cotisations de retraite et de soins de santé. Entrent également en ligne de compte, les dons tout comme les revenus des entreprises publiques.
En théorie, un pays doit taxer suffisamment pour faire fonctionner son gouvernement et ne pas avoir de déficit. Bien sûr, un excédent serait merveilleux, mais ne rêvez donc pas !
Si vous avez besoin de bons services sociaux, cela vous coûtera un maximum car vous aurez sûrement choisi de vivre en Scandinavie, en Finlande ou en France. Tous ces pays ponctionnent plus de la moitié de ce que vous gagnez !
En moyenne, l'Union européenne est un peu moins gourmande à environ 45%. Le juste-milieu se trouve probablement en Australie, au Japon et en Suisse qui ne prennent environ qu'un tiers du revenu total alors que certains pays du Mexique à Hong-Kong sont encore moins gourmands.
Même si ses politiciens réclament des impôts toujours plus bas, les États-Unis sont encore en dessous du seuil des 20%, tout comme les Bahamas et la Russie, donc la bonne nouvelle est que pour nous autres Américains, nous avons encore une bonne marge fiscale pour équilibrer notre budget et commencer à rembourser notre énorme dette.
Cela dit, je ne suis pas encore assez radin pour m'installer en Inde ou l'Iran en raison de leur seule fiscalité !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Go11 136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte