Magazine Assurances

Envers et contre tous, Bruxelles doit protéger le thon rouge contre l’appétit des amateurs sushi

Publié le 16 juin 2008 par Aurélia Denoual

La décision de la Commission européenne d’interdire la pêche au thon rouge en Méditerranée cette année dès le mois de juin, se justifie à ses yeux par le fait que les quotas sont en voie d’être épuisés pour cette espèce menacée d’extinction, alors que ces certainement la pêche la plus rémunératrice, à cause des prix que les japonais acceptent de payer pour satisfaire les demandes des amateurs de sushi.


Cette fermeture concerne uniquement les thoniers –senneurs, qui sont de grands chalutiers pratiquant une forme de pêche industrielle et qui représente à elle seule 70% des captures totales de thons rouges dans les eaux européennes et dont les quotas sont pratiquement épuisés, sans doute parce que le nombre de ces navires présents dans les zones contrôlées par l’Union européenne, est passé, d’une année sur l’autre, de 92 à 134.


L’an dernier, les pays européens ont dépassé leurs quotas de pêche deb4 400 tonnes, ce qui représente un peu plus d’une semaine de pêche de la flotte de senneurs en haute saison, alors que la gestion de cette pêche est gérée au niveau mondial par une Commission internationale pour la conservation de l’espèce, dont il faut respecter les décisions.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog