Magazine

Bordel

Publié le 16 juin 2008 par Bastienb

Communément bordel est synonyme de bazar. Originellement il désigne une maison close, quid de l’origine réelle du mot?

Ce mot serait apparu dès 1200 avec un sens similaire à celui d’aujourd’hui. Il s’agirait d’un dérivé de borde, mot qui désigne une petite maison, une cabane. A l’époque dans les ports les prostituées n’avaient pas le droit “d’exercer” dans l’enceinte. Les marins, sans caricature, devaient donc se rendre dans les bordes d’un quartier qui se situait à l’écart.

Ses dérivés majeurs sont bordelière, qui désigne une tenancière de maison close; bordelier, qui fait référence à “un habitué”. Dans le français d’Afrique, une bordelle est simplement une prostituée.

Le sens “lieu sale, désordonné” est plus récent on le voit apparaître dans la littérature autour de 1880. Par extension on le voit apparaître autour des années 40 dans le sens “situation complexe”.

On peut noter enfin que d’autre mots désignant des maisons ont pris le sens de maison close. C’est le cas de casbah (issu de l’arabe quasba = forteresse) qui a pris le sens de maison, cabane; puis maison close dans l’argot militaire du début du siècle le sens maison close.

Le bercail, qui signifie aujoud’hui simplement un lieu de vie, est originellement le lieu où l’on enferme les animaux. Il a longtemps été utilisé pour désigner la pièce où les femmes se rassemblaient en attendant le choix des clients.

Pour terminer on peur remarquer que boucan, le lieu où l’on fait fumer la viande passe au sens de maison close au XVIIième, une boucanière était alors une prostituée. Aujourdh’ui seul le sens “vacarme” a perduré dans la langue.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bastienb 57544 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte