Magazine France

Rilhac Rancon : quand l’opposition municipale veut dicter ses conditions

Publié le 16 juin 2008 par Jeunegarde

logo-rilhac-rancon.jpg A 73 ans, le maire socialiste de Rilhac Rancon, Roland Izard, va finir par regretter de ne pas avoir pris sa retraite ! Malgré une honorable victoire, sa majorité subit les attaques incessantes de son opposition, menée par Didier Tescher, Verts, (Un Avenir pour Rilhac Rancon - 5 élus sur 27), liste montée suite au mouvement de défense organisé par l’ADUR pour la non-suppression des “lunettes” de Grossereix.

Au travers de son blog, Didier Tescher relate notamment les différents conseils municipaux de manière très subjective, allant même jusqu’à préciser qu’un élu passait des sms pendant la présentation d’une délibaration. Bref une opposition qui a du mal à accepter qu’elle est dans l’opposition et qu’elle a perdu les élections ! Dernier épisode en date, un courrier qu’elle a envoyé à la majorité municipale pour exprimer notamment le manque de confiance du maire à leur égard et dénoncer des irrégularités dans les décisions prises ! Irrégularités qu’elle menace de faire annuler, à moins que le maire accepte de leur faire confiance ! Dans ce courrier, l’opposition propose même une méthode de travail qui aurait fait ses preuves et garante d’une véritable démocratie, basée sur la collecte d’informations, des analyses pluralistes, des débats publics contradictoires…

Reconnaissant ses responsabilités dans le climat délétère qui règne au sein du Conseil municipal, l’opposition renvoie la balle à la majorité qui, pour l’instant, refuse de répondre aux menaces perpétuelles. 


Tags: ADUR, Izard, Rilhac Rancon, Tescher

Related posts


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte