Magazine Europe

Sept pistes pour sortir de la crise du "non"?

Publié le 16 juin 2008 par Duncan

Via Coulisses de Bruxelles, sept pistes pour sortir l'Union de l'ornière... My two cents.

  1. Rendre l'Union plus attentive aux problèmes quotidiens. Comment ne pas être d'accord avec ce principe de proximité? Mais tout dépend de la méthode! Et faire croire que l'Union ne s'intéresse pas aux problèmes concrets des citoyens, c'est un peu court. Est-ce que, par exemple, règlementer le contrat de crédit à la consommation ce n'est pas s'intéresser aux citoyens dans leur vie quotidienne?
  2. Renforcer la légitimité du Parlement européen. Avec de vraies campagnes politiques européennes etc. On ne peut qu'applaudir mais, hélas, le Parlement est encore souvent vu comme une retraite dorée ou, pire, comme un lieu que l'on quitte dès que l'on a une opportunité nationale. Bref, il faut là une prise de conscience par les politiques eux-mêmes, on ne voit pas comment l'UE pourrait les contraindre à s'organiser de la sorte. Mais, pour l'émergence d'une opinion publique européenne, on ne peut être que pour. (Petit jeu: citer 5 de vos parlementaires européens nationaux en moins de deux minutes...).
  3. Démocratiser la nomination des représentants européens. Excellente idée mais les Etats membres accepteront-ils de voir nommer quelqu'un qui n'est pas "consensuel" selon une procédure qu'ils ne contrôleront plus vraiment? C'est le grand drame à l'heure actuelle: à force de nommer le PPCM à la tête de la Commission, on se retrouve avec une Commission atone. J'aurais voté pour un Verhofstadt plutôt qu'un Barroso. Mais jamais l'Angleterre, pour ne citer qu'elle, ne voudra d'un Verhofstadt. Il faut donc que les Etats renoncent à leur privilège, or ce n'est pas gagné! Sinon, il faut malgré tout souligner que l'interventionnisme grandissant du Parlement dans la nomination de la Commission aide un peu à renforcer la légitimité des dirigeants, mais pas assez j'en conviens.
  4. Impliquer davantage les Parlements nationaux. Alors là, je ne suis pas d'accord du tout mêm si ma position risque d'apparaître comme choquante, mais elle est celle d'un européaniste. Pour moi, c'est tout sauf un pas un avant, c'est une épine supplémentaire dans la méthode communautaire! S'il faut non seulement mettre d'accord les gouvernements mais en plus les parlements entre eux, n'importe quel projet un peu sensible ne verra jamais le jour, et les égoïsmes nationaux atrouveront une tribune supplémentaire. Le rôle des parlements est déjà suffisamment renforcé par Lisbonne, je ne vois pas la nécessité d'aller plus loin encore. Il existe un Parlement européen, que diable! Que l'on renforce celui-ci avant d'ajouter une couche supplémentaire sur le gâteau institutionnel!
  5. Démocratiser le fonctionnement du Conseil européen. Pourquoi pas, mais je ne suis pas persuadé que ça rapprochera le citoyen de l'Union plus que ça. Un rôle supplémentaire pour le parlement? Un droit de regard? Encore une fois, l'idée est belle, reste à voir la mise en œuvre.
  6. Permettre une Europe à plusieurs vitesses. Pourquoi? Ce n'est pas déjà le cas? Il faut encore plus de vitesses différentes? Cela fera les joies des juristes, mais je ne vois pas en quoi cela rapprochera le citoyen de l'Union. Cela permettra à certains Etats d'aller plus vite dans l'intégration, mais avec le danger qu'ils ne puissent à tout moment se désolidariser de ce groupe de tête sur tel ou tel point. On imagine le capharnaüm! Trop de flexibilité risquerait bien de tuer toute idée d'intégration européenne.
  7. Organiser un référendum sur les objectifs de l'Union. Grosses difficultés techniques pour les Etats ne connaissant pas (voire excluant)  la procédure de référendum, mais passons. Ca promettra de virulents débats en tout cas. Et quelles conséquences attachera-t-on à un tel référendum? Si les objectifs actuels sont rejetés à 51%, que fait-on? Je m'interroge.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Duncan 275 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog