Magazine Décoration

Déco et amour ou l'amour de la déco !

Par Alex Ruben

Monsieur coincé dans son fauteuil, un élixir de houblon à la main, regardant 22 esthètes se disputant une balle de cuir et Madame, cousant les rideaux, arrangeant quelques délicats bouquets de roses ou brodant la nappe de la salle à manger… Il n’en est plus rien ! Vous pouvez désormais froisser, chiffonner et piétiner mentalement cette image d’Epinal et ranger bien au chaud ces stéréotypes ! Et oui ! Les rôles des hommes et des femmes à la maison ont bel et bien changé ! C’est en tous cas ce que révèle un sondage mené conjointement par atHome.lu, le portail immobilier n°1 au Luxembourg : la majorité des couples déclarent décorer ensemble la majorité des pièces de leur logement.

En effet, qu’il s’agisse de la chambre à coucher, du séjour, de la salle de bains ou encore des abords extérieurs (balcon, terrasse, jardin…), plus de la moitié (52%) des 806 répondants à l’enquête d’atHome.lu déclarent s’adonner ensemble à l’embellissement de leur logement. Mais cependant subsistent quelques disparités. Toutes les pièces de la maison ne sont pas logées à la même enseigne. Par exemple, la cuisine fait de la résistance et reste le territoire de la gente féminine.

Dans le même ordre d’idée, ce sondage nous apprend que toute la superficie d’une habitation ne contient pas la même teneur en esprit glamour ! Ainsi il s’avère qu’après la chambre à coucher, c’est le salon (70%) qui est jugé comme la pièce la plus romantique de la maison, suivi de la salle de bains. La cuisine, qui ne suscite pourtant pas beaucoup d’intérêt en matière de décoration, arrive en 3ème position, juste avant le bureau.

« L’immobilier n’est pas qu’une affaire de transaction et de paramètres rationnels, c’est aussi une question d’émotion, c’est un sujet qui est au cœur de la vie de chacun et qui laisse une grande place aux variables affectives. A travers ce sondage, c’est cette dimension que nous avons voulu explorer. » précise Patrick Kersten, Fondateur et Directeur Général d’atHome Group.

Cette étude nous apprend aussi que dans une relation à deux, le logement peut parfois devenir un critère de sélection. 73% des répondants déclarent que l’ordre et la propreté sont essentiels, tout comme l’ambiance cosy et accueillante, à laquelle, 58% des personnes interrogées accordent une large importance. Les côtés tendance et spacieux d’un intérieur ne sont pas primordiaux mais ce sont des petits plus qui font leur effet (selon 59% des personnes interrogées). En revanche, on ne blâmera pas l’être aimé ou convoité si ses meubles ne sont pas tous griffés Philippe Starck et si la valeur du cendrier posé sur la table du salon n’équivaut pas à deux mois de salaire ! Respectivement, 70 et 60% des interviewés n’attachent aucune importance à une déco chère ni à des meubles de valeur.

De la même façon, le fait d’être propriétaire ou locataire ne constitue pas un critère de sélection. Sur ce sujet les répondants s’expriment de manière assez radicale : près de 80% n’envisagent pas du tout ou très peu de sélectionner leur partenaire sur ce genre de critères. En revanche, sur d’autres aspects, les opinions sont moins tranchées : Plus d’une personne sur cinq déclare choisir son conjoint en fonction du quartier dans lequel il vit ou encore des personnes qui vivent dans son entourage (colocataires, parents…).

A travers la question, « Quelles ont été vos premières impressions lorsque vous avez découvert ou il/elle vivait ? », nous avons également cherché à savoir si l’aménagement de son chez-soi faisait partie de ces « signes » qui sont remarqués, pris en compte, évalués et jugés sans pitié au début d’une relation… On retrouve, à ce niveau, des comportements assez stéréotypés : de nombreuses femmes trouvent le logement de leur partenaire impersonnel, froid avec une tendance au désordre et à une notion très relative de la propreté. Les hommes en revanche apprécient le côté cosy, bien décoré et chaleureux du « nid douillet » construit par leur conquête.

Mais cela n’implique pas pour autant que la majeure partie des hommes délaissent leur garçonnière pour venir s’installer dans le « cocon » de leur promise. Cette enquête révèle que la moitié des personnes qui décident de vivre ensemble n’emménagent ni chez l’un, ni chez l’autre mais déclarent rendre les clés de leur logement respectif pour se mettre en quête d’un nouveau toit.

Par delà les clivages homme-femme, la chose la plus surprenante lorsque l’on fait découvrir à son partenaire l’endroit où l’on habite reste le fait que l’on vive…avec ses parents ! Arrivé à un certain âge, ce style de « cohabitation » est naturellement vécu comme un frein à la relation et un obstacle à la pleine prise de possession des lieux de vie.

En définitive, qu’il s’inspire plus d’une galerie d’art contemporain, d’un manoir baroque, d’une ferme bretonne ou du musée du kitsch, notre logement remplit bien plus que sa fonctionnalité première qui est de nous fournir plafonds et planchers. On aime à le façonner à notre image et il est véritablement devenu un révélateur de notre personnalité. Il est d’une manière ou d’une autre notre propriété, il est le théâtre de nombreux évènements de notre vie et est désormais le membre d’une nouvelle équation TOI + MOI + TOIT = NOUS.

A propos d’ atHome.lu

atHome.lu est le portail immobilier le plus célèbre au Luxembourg et fait partie des 10 sites Internet les plus consultés du pays (source : Nielsen/NetRatings). atHome.lu appartient à atHome Group qui exploite différents portails immobiliers en France (atHomeLorraine.fr), en Belgique (atHome.be) et en Allemagne (atHome.de). Tous ces sites sont détenus depuis Février 2007 par le groupe REA (ASX : REA, realestate.com.au Ltd et ses filiales), le premier réseau de portails immobiliers à vocation résolument internationale.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alex Ruben 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine