Magazine Dom-Tom

Tropicalisation Humide

Publié le 16 juin 2008 par Vanzac


« Tropicalisation »

La « tropicalisation » est une expression un peu moqueuse qui caractérise l’intégration progressive des "Popa’a" qui sont un jour venus au Fenua et, qui une fois tombés amoureux du pays, n’en sont plus jamais repartis.
Plus qu’une simple transformation, elle devient un état d’esprit, un Art de vivre ! La décontraction est de rigueur. Finis les angoisses et le stress de Métropole! dès lors qu’on a compris comment prendre le temps de vivre ! finis les costards et les cravates ajustées sur des chemises empesées et repassées de frais. Exit les Weston et les Burlington... à nouvelles latitudes, nouvelles habitudes. On troquera vite ses oripeaux désormais obsolètes et étriqués pour des chemisettes très couleurs locales, aux motifs floraux (ne pas confondre avec les chemises Hawaiiennes, très proches mais différentes!!), et le pantalon en tweed pour un bermuda kaki à poches. Et aux pieds, tellement pratiques et toujours tendance (quelle que soit la tendance pourvu qu'elle soit) les"savates" (ici on ne les appelle pas les "slashes" comme nos amis Belges, ni les "tongs" mais des savates! si possible assorties à la chemise.
« Tropicalisation humide»
La tropicalisation humide est une étape ultérieure et parfois irréversible, celle où le délabrement a pris le pas sur l’Art de vivre, le laisser aller sur la décontraction ! Une sorte de caricature de l’ère « baba » post Baby boom, avec un décalge horaire de 40 ans tou juste! qui fleure bon le "pakalolo" ce brûle-cervelle hawaiien qui pousse parait-il en "bonsaïs dans nombre de jardins qui s'ignorent!!! sans oublier quelques généreuses rasades de Hinano pour clore les "bringues" trop quotidiennes... et? et bien le tour est joué vous êtes dans la spirale de la tropicalisation humide!!! Autant dire que les ciseaux et le rasoir ne sont plus de mise non plus et le tableau est complet. Avis donc, et prudence, la pente si douce est pourtant bien savonneuse et l'on plonge très (voire trop) vers des profondeurs abyssales difficiles à remonter. (avec en plus il faut le dire, la tête en bas, rien n'est vraiment facile) Les bons samaritains prêcheront donc la Sagesse la Prudence et la Modération , et nous ne saurions les contredire!!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vanzac 66 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog