Magazine Sport

On était pour vous au 2ème tour de Roland Garros

Publié le 28 mai 2016 par Playeur.co @playeurco

Votre blog playeur.co a assisté pour vous au 2ème tour des internationaux de France à Roland Garros. Épargné par la pluie, on a assisté à une belle journée de tennis. Récit, lifté. Rendez-vous était fixé à 11h Place des Mousquetaires pour ce qui allait être une belle journée de tennis. On ne s’est pas fichu de vous (nous) chers lecteurs, le Chatrier nous attendait.

Tenue correcte exigée

Roland Garros recèle une ambiance particulière. On se le dit à chacun de nos passages. Le spectateur y est chouchouté par de jeunes étudiants parfaitement briefés. « Bonjour, bienvenue à Roland Garros » résonne à chaque recoin de la Porte d’Auteuil. Tout le monde est beau, trop beau. C’est l’enfer de la mode! L’espace d’un instant, on s’imagine à la Fashion week. Classe. Quelques VIP déambulent dans les travées.

Heureux d’avoir pu bénéficier des précieux sésames malgré une 25000ème place sur la liste d’attente – et oui ! – nous étions prêts pour les confrontations Nadal-Bagnis et Tsonga-Baghdatis. Il y a pire comme programme. Après un rapide passage sur les courts annexes pour ressentir la ferveur populaire, nous avons pris place sur le Chatrier.

Bien servi !

Assister à un match du prince de Roland Garros en excite plus d’un. Ce fut notre cas. Après une belle standing ovation à l’occasion de sa présentation par le speaker maison, Marc Maury, Rafa a débuté une partie dont l’issue ne laissait planer aucun doute. Impossible en effet de dessiner son forfait du lendemain tant le majorquin a dominé son adversaire. Roland l’aurait mérité en deuxième semaine. Voyons le bon côté des choses, il aura tout le loisir de supporter son Real dans la confrontation madrilène de ce soir pour le graal aux grandes oreilles.

Après un déjeuner rapidement avalé – au bar lounge de Roland s’il vous plait et ses plats mal servis – le prince des bueno cette fois-ci, nous attendait. Opposé au revenant Baghdatis, JW Tsonga a mis du temps à se mettre en route malgré un public acquis à sa cause. Il était un autre prince sur le court, celui des amortis. En usant jusqu’à l’overdose du public, le chypriote a rapidement pris l’avantage. Il a mené deux sets zéro sans véritablement proposer du grand tennis. Tsonga non plus d’ailleurs. Chauffé par son public qui croyait en sa remontada – le célèbre popopo … lalala –, Jo a pris le pas physiquement sur son adversaire. Après un match de plus de 3 heures, le public a enfin pu laisser éclater sa joie. Victoire du français. Attendue par tout le public, sa fameuse danse des pousses s’est faite attendre. JW Tsonga l’a réserve certainement pour sa prochaine victoire.


Balle de match de Tsonga contre Baghdatis à… par zap-sport

Le Sauvage

logo playeur

tennis


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Playeur.co 15506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine