Magazine Info Locale

Morlaix-Würselen. Une histoire qui dure depuis 40 ans...

Publié le 28 mai 2016 par Seb322 @nordbretagne
La charte du jumelage entre  Morlaix et la ville allemande de Würselen remonte au 27 novembre 1976.
Quarante ans après, une convention renouvelant cet engagement partenarial a été signée, samedi 28 mai, en mairie en présence de nombreux élus. 

Un jumelage appelé à durer

« Joignez-vous à la croisade de ceux qui croient au genre humain ». Ces paroles sont extraites d'un chant interprété par les chorales des Babs Singers et du lycée municipal de Würselen, quelques minutes avant la cérémonie officielle. Suite à cette prestation, les jeunes chanteurs ont été chaleureusement applaudis.
Si au point de départ, le jumelage ne concernait que la ville de Morlaix, il s'est élargi aux communes de Saint-Martin-des-Champs, Sainte-Sève, Pleyber-Christ et Plourin-les-Morlaix en juin 1996. Et aujourd'hui, il est appelé à « durer encore longtemps » comme l'a affirmé Winfried Hahn, adjoint au Bourgmestre de Würselen. Une promesse qui va permettre de consolider encore les liens et les relations amicales qui unissent les deux communes depuis toutes ces années. 

« Nous avons un avenir et un destin en commun »

« C'était un défi en 1976, on peut en être fier aujourd'hui » a tenu à rappeler Agnès le Brun, maire de la ville. « Nous avons un avenir et un destin en commun. Le couple franco-allemand est un leader incontesté de l'Europe. Et ensemble, nous soufflons sur les flammes de l'espoir qui permettront de faire perdurer ce jumelage ».
Face à la délégation allemande et à l'ensemble de l'assistance, Jean-Claude le Bars, président du comité morlaisien à rendu hommage à tous ceux qui se sont investis et qui continuent à le faire encore. « C'est grâce à ces échanges que l'Europe s'est construite au quotidien. Et il importe que les citoyens européens puissent dialoguer si nous voulons consolider la paix entre les nations ». 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Seb322 30524 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine