Magazine Culture

Critiques Séries : Awkward. Saison 5. Partie 2. BILAN.

Publié le 29 mai 2016 par Delromainzika @cabreakingnews

Awkward // Saison 5. Episodes 13 à 24.
BILAN / SERIES FINALE


Awkward aura été une série sacrément mal gérée. Les scénaristes sont partis dans tous les sens quitte même à oublier complètement ce qui faisait le charme de cette série au départ. Je trouve dommage de partir complètement dans ce sens là puisque la série était au premier abord une vraie pépite, pas nécessairement brillante mais en tout cas au moins assez fun pour nous faire passer de bons moments. Les personnages étaient même attachants et puis petit à petit tout est parti en cacahuète, notamment l’héroïne qui est devenue la plus irritable de tous les personnages de série. Si cette saison 5 est un poil moins mauvaise que la plupart des saisons de cette série, elle n’en reste pas moins une déception. Je dirais même que les derniers épisodes n’ont pas été à la hauteur de mes attentes, créant forcément un petit problème pour le téléspectateur que je suis et qui était au départ fou d’amour pour cette fille à qui la popularité au lycée est tombée dessus du jour au lendemain. Popularité ne veut pas dire être aimés de tous bien entendu. Au fil des années elle n’a eu de cesse de tourner autour de tout un tas de garçons, quitte à passer pour une Marie couche toi là, sans que cela ne soit véritablement intéressant. Et d’un point de vue purement narratif, je dirais que Awkward a perdu totalement de sa superbe, faisant des aller retour avec les personnages à chaque fin de saison.

Matty et Jenny vont-ils finir ensemble ? C’était la grande question que l’on pouvait se poser chaque année et chaque année la série nous jouait les violons de la même façon utilisant encore et encore la même structure narrative pour arriver à ses fins. Lassant ainsi petit à petit des téléspectateurs qui avaient envie de faire d’autres choses, je suis terriblement déçu. En annonçant la fin de la série, MTV a été gentille et prévoyante, ce qui aurait justement dû permettre à Awkward de nous délivrer un final à la hauteur des attentes. Finalement non. Les deux derniers épisodes sont même un exemple de ce que Awkward fait depuis des années et cela a sacrément pris la poussière. Cette série jeune et guillerette des départs a complètement disparu désormais, quitte même à perdre complètement le téléspectateur. Awkward est donc enfin arrivée à sa fin, après cinq années de bons et loyaux services. C’est presque encore une surprise que la série étaient toujours en vie après autant de temps, surtout quand on sait à quel point elle était devenue une tare pour certains téléspectateurs. Quand la créatrice Lauren Iungerich a quitté son poste de showrunner à la fin de la saison 3, la série a perdu tout intérêt, perdant toutes ses qualités intrinsèques pour laisser place à quelque chose de terriblement bouffis de mauvaises idées.

Je voulais croire que Awkward allait corriger sa trajectoire sur la fin et sauver le peu d’honneur qui lui restait. Il y a toujours bon espoir par moment avec une série de ce genre là. Au départ, Awkward démontrait une certaine réalité de l’adolescence chez une jeune fille et des expériences que cela peut conduire à avoir. Puis finalement, Jenna Hamilton était intelligente et n’était pas une nerd. C’était une femme normale qui tentait de faire son bout de chemin. Elle n’était pas populaire mais elle n’était pas non plus une paria du lycée. Elle a couché et n’a pas été puni pour l’avoir fait, etc. Je trouve qu’au fond Awkward était une image moderne de l’adolescence actuelle aux Etats-Unis, sans la vision étriquée que certaines séries pour adolescents peuvent avoir. Il y avait un but au départ qui a complètement disparu au fil des années, laissant les personnages à l’agonie devenir l’ombre d’eux même. Cette fin de série est un symbole de ce qui a mal fonctionné l’an dernier et ne fonctionne plus du tout dans cette série. Je crois que Awkward a duré beaucoup trop longtemps et qu’elle aurait dû s’arrêter quand la créatrice est partie. J’aurais finalement été moins déçu de rester sur ma faim (et encore, la saison 3 n’était pas brillante non plus, trop longue, trop mal gérée par moment et faisait déjà partir ses personnages dans tous les sens).

Du coup, il n’y a plus rien qui tient vraiment debout là dedans, quitte à oublier pourquoi on aime cette série et pourquoi on a envie de la voir réellement grandir. Quand la série a changé de mains, elle a changé complètement et notamment l’héroïne. Le but était différent, Jenna avoir d’autres objectifs et ce n’était plus la Awkward de départ. Finalement, je trouve dommage d’avoir perdu ce qui faisait le sel même de la série et ces 12 derniers épisodes ont été un chemin de croix particulièrement difficile alors qu’il aurait dû être tout le contraire, un chemin vers quelque chose de novateur et peut-être même salvateur. Ce n’est pas comme si les scénaristes étaient incapable de faire quelque chose finalement mais ils n’ont pas démontré qu’ils pouvaient conclure cette série intelligemment. Tout se termine comme cela aurait dû se terminer il y a 3 ans, avec les erreurs qui vont avec bien entendu. Awkward n’est plus la comédie que j’aimais bien au premier abord et elle n’a semble t-il plus vraiment envie de l’être. La relation de Matty et Jenna (qui reste le seul intérêt de Awkward, tant les personnages secondaires sont devenus des ombres d’eux mêmes, classés dans des tiroirs narratifs tout ce qu’il y a de plus mauvais) continue donc de devenir un truc que Awkward pense intéressant sauf que ce n’est plus le cas.

Le problème est qu’ils ont trop joué sur le je t’aime moi non plus, et n’ont pas vraiment eu la chance d’explorer autre chose, comme si la série n’était pas capable d’avoir une vraie stabilité de ce point de vue là. La fin de la première partie de la saison 5 démontre d’ailleurs à quel point Awkward ne savait pas ce qu’elle voulait, achevant le peu de dignité qui pouvait subsister encore au fond. Dommage, j’aurais adoré garder une bonne image de Awkward, mais la série vient de perdre les derniers galons qui lui restait ici. Elle s’en va, moins aussi, avec beaucoup de regrets pour ma part et semble t-il aucun pour elle.

Note : 3.5/10. En bref, une fin de saison désolante.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte