Magazine Société

Une fausse affaire d'espionnage

Publié le 29 mai 2016 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Le ministère des Affaires étrangères anglais, Foreign and Commonweath Office, a accueilli récemment un chat de gouttière noir et blanc venant de la SPA locale, la RSPCA, Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals. Avec pour tâche, dont il s'acquitte d'ailleurs à la perfection, éloigner les souris qui sont légion dans l'établissement. Palmerston est son nom, et il n'est pas anodin, Lord Palmerston ayant été notamment secrétaire d’État aux Affaires étrangères par deux fois, de 1830 à 1841 puis de 1846 à 1851. Tout allait donc pour le mieux jusqu'à ce des rumeurs circulent et s'amplifient au point d'amener le député conservateur Keith Simpson à demander à Philip Hammond, lointain successeur de Lord Palmerston, lors d'une séance à la Chambre des Communes, si Palmerston le chat, ne serait pas par hasard un espion… En pleine campagne pour le référendum du jeudi 23 juin 2016, à propos du Brexit, les conservateurs pensent que la Commission européenne est bien capable de les espionner en ayant placé des micros sur le corps de l'innocent félin. C'est donc pour avoir le cœur net que le député a demandé des explications. Philip Hammond a répondu le plus sérieusement du monde que Palmerston n'était en rien un espion et qu'il faisait l'objet de "contrôles réguliers". On l'avait même soumis à un examen corporel avant de l'engager définitivement. Et le ministre d'ajouter que ce chat était à son poste "100% du temps", contrairement à Freya, la chatte Tabby, autrement dit tigrée, de George Osborne, chancelier de l'Échiquier, ministre chargé des finances et du trésor. Laquelle s’est absentée pendant deux ans… En revanche, il n'a rien dit de Larry, "Chief mouser", "Chasseur de souris en chef", du Foreign Office, tel est le titre de l'animal, dont le travail consiste à mettre en fuite les souris du 10, Downing Street, demeure du Premier ministre David Cameron. Même si certains sous-entendent qu'il n'y met pas une ardeur excessive...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108031 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine