Magazine Bien-être

Les AVC, deuxième cause de mortalité dans le monde

Publié le 29 mai 2016 par Mustapha42
5. toujours au sudMustapha

En Algérie, 20 000 personnes en meurent chaque année

Publié par le journal El watan…Le 28.05.2016

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont aujourd’hui la deuxième cause de mortalité, notamment chez les personnes âgées de plus de 60 ans et la cinquième cause de décès chez les personnes âgées entre 15 et 59 ans à l’échelle mondiale.

En Algérie, des études montrent que les AVC font entre 40 000 à 60 000 victimes par an. 20 000 personnes meurent chaque année des suites de cette maladie et 30 000 échappent à la mort mais deviennent handicapées à vie. Toutefois, l’incidence des AVC diffère d’un pays à un autre.

En Arabie Saoudite, sur 100 000 habitants, 29,8% sont atteints de cette maladie alors qu’au Bahreïn le taux est plus élevé, puisque sur 100 000 habitants, 57% sont victimes d’un AVC. Tandis qu’aux Emirats arabes unis, l’âge des 50% des victimes de cette maladie ne dépasse pas les 45 ans. Mais quelles sont les raisons qui entraînent un AVC et quels sont les facteurs à l’origine de l’augmentation des risques d’être victime d’un  AVC ?

Fibrillation auriculaire la 1re cause d’un AVC

Pour les cardiologues, la fibrillation auriculaire (les battements de cœur irréguliers) qui affecte le rythme cardiaque est l’une des principales maladies cardiovasculaires pouvant causer des AVC. Cela se manifeste par le sang qui stagne dans les oreillettes, pouvant y former un caillot. Ce dernier risque alors de quitter le cœur et circuler jusqu’au cerveau, obstruant son irrigation et provoquant ainsi un accident cérébral.

De la même façon, les caillots sanguins peuvent aussi empêcher la circulation du sang vers d’autres organes. Le type le plus courant des AVC dus à la fibrillation auriculaire  est l’accident ischémique cérébral qui débouche souvent sur un handicap considérable, il est potentiellement fatal, étant donné que la fibrillation auriculaire se manifeste généralement en présence de facteurs de risque tels que l’hypertension, le diabète et les maladies cardiaques ischémiques.

Le facteur temps joue un rôle important lorsqu’il s’agit des AVC. Il faut agir, selon lui, dans l’immédiat c’est-à-dire dès l’apparition des symptômes.

Symptômes : un sentiment d’une faiblesse et un engourdissement au niveau du bras gauche. «La perte de la sensibilité de ce membre ou des troubles visuels sont une alerte, un signal qu’il ne faut nullement négliger. Il s’agit là d’une introduction vers un AVC.

Certaines personnes pensent que ces douleurs sont passagères et ne jugent pas utile d’aller consulter un médecin. Ce qui est faux, parce que la récidive leur sera fatale».

«Chaque minute compte, vers un AVC».

…………………………………………………………………………….

Moi, Mustapha, j’ai perdu quelques membres de ma famille par cause de cette maladie, le premier était mon père âgée de 71 ans c’était en automne  1992 à l’hôpital Ain Nadja à Alger.

Le second était ma cousine en 2015 âgée plus de 70 ans, ca c’est un autre parcoure que je n’ose pas le raconter.

Le troisième est un proche de la famille, il avait eu deux alertes au paravent et la troisième l’avait eu, une semaine en état comateux à l’hôpital Franz fanon de Blida et puis il avait rendu son âme à dieu durant cette année 2016.

Autre causes d’AVC :

– Un taux de glycémie (= taux de sucre dans le sang) trop élevé augmente le risque d’infarctus ou d’AVC en obstruant les vaisseaux sanguins.

-Un niveau élevé d’œstrogène.

-un excès de calcium dans les artères, contribuant à faire des accidents cardiaques (AVC et infarctus principalement) la première cause de mortalité en France.

Y’a il  des solutions naturelles qui permettent une réduction plus importante du risque cardiovasculaire, sans médicament, ou en tous cas avec un minimum de traitements – y compris pour les personnes qui ont déjà eu un infarctus et un AVC ?

Le gingembre aiderait à prévenir la formation de caillots sanguins, il pourrait être utile dans le traitement des maladies du cœur ou des AVC (accidents vasculaires cérébraux).

La vitamine K2 est une vitamine tout à fait extraordinaire, qui vous protège contre deux des principales causes d’hospitalisation et de décès :

  • le risque de maladie cardiaque (hypertension, infarctus, AVC),
  • le risque de fracture.

*Dont je vous demande de lire mon article « le secret de la santé des japonais »

la vitamine C et du magnésium  abaissent significativement la tension artérielle, un facteur de protection contre le risque d’infarctus ou d’AVC. Il faut pour cela qu’ils permettent d’atteindre 400 mg de vitamine C par jour, une quantité quasi impossible à atteindre par l’alimentation moderne seule.

Il y’a bien d’autres plantes qui pourront aider dans ce cas tel que l’aubépine, vigne rouge, ginkgo biloba, chiendent…etc.
Conclusion :

Certaines personnes font des AVC hémorragiques alors qu’elles ne prennent pas d’anticoagulant mais c’est tout comme : leur mode de vie (manque de sport en premier lieu), leur nourriture (excès d’oméga-6, manque d’oméga-3) fait que leur sang coagule mal.

Vous comprenez donc que prendre des médicaments anticoagulants n’est pas non plus la solution pour éviter les accidents, sauf en cas d’urgence (pour dissoudre un caillot dangereux déjà formé) ou suite à une opération chirurgicale.

  • les personnes atteintes de diabète de type 2 ont en moyenne des accidents cardiovasculaires (infarctus, AVC) 15 ans avant les autres ;
  • leur risque de mourir d’un problème cardiaque est 2 à 4 fois plus élevé que chez les autres.

Amicalement à vous !

Mustapha

Svp, découvrez mon premier livre intitulé « posologies des plantes médicinales d’Algérie » (première partie)

(Description, propriétés, posologies et astuces).



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mustapha42 573 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine