Magazine Science & vie

Les assyriens enterraient leurs morts avec des tortues

Publié le 30 mai 2016 par Jann @archeologie31
Les anciens assyriens envoyaient leurs morts dans l'au-delà avec des compagnons particuliers: des tortues...
Les fouilles d'une fosse funéraire dans le sud-est de la Turquie ont mis au jour les squelettes d'une femme et d'un enfant, ainsi que 21 tortues. C'est ce que rapporte l'équipe dirigée par Rémi Berthon, du Muséum National d'Histoire Naturelle.
Les assyriens enterraient leurs morts avec des tortues Les anciens assyriens ont converti un silo, pour stocker la nourriture, en une fosse funéraire. Une femme et un enfant y ont été enterrés avec des ossements de tortues.
La tombe fait partie d'un site assyrien appelé Kavuşan Höyük et daté de 700 à 300 avant JC.
Les carapaces des tortues proviennent d'une tortue grecque (Testudo graeca) et trois Mauremys caspica, plus les ossements de 17 tortues de l'Euphrate (Rafetus euphraticus).
Des marques d'abattage montrent que les tortues semblent avoir été mangées au cours d'un festin funéraire.
A l'époque cependant, les tortues n'étaient pas un repas habituel en Mésopotamie. Mais on pensait que les ossements de tortue conjuraient le mal.
L'abondance de tortues de l'Euphrate, une espèce connue pour être agressive, dans cette fosse funéraire, suggère que les personnes décédées avaient un statut social élevé.
Pour les ancien assyriens, les féroces reptiles représentaient probablement la vie éternelle et servaient de psychopompe; ils guidaient les âmes des morts vers l'au-delà.
Source:

Derniers articles sur les assyriens:

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine