Magazine Environnement

En 5 mois la France a déjà consommé son quota de poissons 2016

Publié le 30 mai 2016 par Bioaddict @bioaddict
Ce lundi 30 mai 2016 est un triste jour pour les poissons. L'ONG WWF vient en effet d'annoncer que la France avait atteint son "Fish Dependant Day".


En moins de 6 mois, notre pays a déjà consommé l'équivalent de l'ensemble des ressources halieutiques qu'elle pouvait pêcher et élever dans ses eaux nationales métropolitaines. Depuis ce lundi 30 mai, la France vit ainsi "à crédit" sur les autres pays pour assurer sa consommation de poisson.

Le "Fish Dependence Day européen" a lui été fixé au 13 juillet 2016. Et il avance de façon alarmante depuis ces trois dernières décennies.

Aniol Esteban est directeur des programmes de l'organisation New Economics Foundation (NEF), qui calcule les niveaux de "dépendance en produits de la mer" de l'Union européenne et de chacun de ses États membres. Il explique : "Il y a trente ans, l'Europe pouvait se nourrir de poissons de ses propres eaux jusqu'en septembre voire jusqu'en octobre. Le problème est que la baisse de productivité de la pêche de la région a contraint les flottes européennes à pêcher dans des eaux plus lointaines et plus profondes. Les importations de poisson en provenance d'autres pays ont augmenté, affectant la durabilité des stocks mondiaux de poissons, et induisant également des impacts sociaux et économiques sur les pays qui ont beaucoup plus besoin de ces ressources que l'UE."

Isabelle Autissier, Présidente du WWF France, alerte : "Actuellement, la moitié des produits de la mer que nous consommons en France provient des pays en voie de développement. Par conséquent, les institutions, l'industrie et les consommateurs ont une grande responsabilité sur la durabilité des ressources et les conditions de vie des communautés de ces pays qui dépendent de la pêche. Ne reportons pas l'impact de notre consommation sur les plus vulnérables ! "

Affichant une moyenne de 35kg par personne et par an (Source FAO), la France est le 5e pays européen consommant le plus de poisson, soit 1 fois et demi la moyenne européenne, juste derrière la Finlande (36 kilos), l'Espagne (42Kilos), la Lituanie (43Kilos) et le Portugal (57 Kilos). À eux seuls ces 5 pays représentent 1/3 de la consommation de poissons de l'Union européenne. En raison de cette forte consommation, près de la moitié du poisson consommé dans ces pays de l'UE provient des eaux étrangères.

Selon la Commission européenne, 48 % des stocks de poissons évalués en Atlantique Nord sont actuellement surexploités. Ce chiffre s'élève à 93 % en Méditerranée.

Pascal Canfin, Directeur général du WWF France, rappelle aujourd'hui l'importance de "rester vigilants et mobilisés, en luttant contre la surexploitation de nombreuses espèces et contre la pêche illégale dévastant également une partie de nos océans et imposant des conditions sanitaires et sociales déplorables".

Le WWF a lancé en 2015, le programme Fish Forward, sensibilisant les citoyens européens à l'impact de leur consommation sur les pays du Sud et recommandant notamment l'achat responsable de produits de la mer en favorisant par exemple les produits certifiés MSC ou ASC.

Mathilde Emery


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760784 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte