Magazine Culture

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 5. Episode 9.

Publié le 31 mai 2016 par Delromainzika @cabreakingnews

Person of Interest // Saison 5. Episode 9. Sotto Voce.


La fin de « Sotto Voce » est véritablement intéressante dans le sens où à la fin, tous les gentils sont enfin ensemble. Fusco n’est plus dans l’ombre au sujet de la vérité, et la longue aventure de Shaw est maintenant terminée. C’est un moment terriblement touchant mine de rien, en grande partie par rapport à tout ce que les personnages ont subit depuis le début de la saison, mais tout cela également car cette équipe ressemblant presque à une justice des justiciers va pouvoir combattre Samaritan en équipe. Que chacun s’en sorte en vie est beaucoup plus difficile et ce sera une toute autre série, mais c’était une fin satisfaisante que de les voir tous ensemble. Et il y avait une possibilité que Shaw ne soit pas avec le groupe durant les derniers moments de l’épisode. Encore une fois, elle était prête à se suicider, simulation ou pas, ce qui nous conduit à une nouvelle scène particulièrement touchante entre Shaw et Root. Les émotions sont particulièrement fortes dans cette saison 5. Bien que cela soit aidé par rapport au fait que Person of Interest s’achève à la fin de cette saison, je trouve que c’est aussi une réussite en grande partie car les scénaristes savent sortir du lot, créer des moments touchants de façon brillante. Le casting aide beaucoup certes mais le scénario est tout aussi bon.

J’aime beaucoup la relation entre Shaw et Root alors que Person of Interest la développer depuis le début de la saison de manière très intelligente. Si l’on a déjà vu une scène aussi sympathique que celle de Shaw et Root cette année à cause des différents scénarios que Shaw a vécu, c’est la première fois que la scène n’est pas faite dans une simulation et qu’elle est donc au coeur d’une certaine forme de réalité. Root était prête à changer le jeu cette fois, en risquant même de perdre la vie. Shaw n’est peut-être pas de retour à 100% mais elle est au moins à la maison avec ceux qui se soucient d’elle et donc de son état de santé. Surtout Root, qui a été celle qui a pu lui permettre de revenir sur le devant de la scène. En même temps, Reese et Fusco sont sur le terrain et ont eu aussi l’occasion de se réunir, aidé par tout un tas de jolies scènes (notamment celle du combat armé en duo à la fin de l’épisode). Fusco a même pris une balle pour Reese. La scène en slow-motion était vraiment parfaite, démontrant encore une fois la capacité de Person of Interest à délivrer quelque chose de visuellement très intéressant. Je savais bien que Fusco allait enfin apprendre les grands secrets (ils ne pouvaient pas le garder dans l’ombre jusqu’à la fin de la série, cela n’aurait pas eu de sens) et je pense que c’est une bonne chose que cela vienne de Reese.

En effet, c’est lui qui a insisté pour que Fusco sache enfin toute l’histoire. C’est le bon moment, un moment que l’on a attendu pendant un sacré bout de temps. J’ai bien aimé le fait que Person of Interest casse un peu certains trucs et notamment le fait que Samaritan n’était pas le sujet principal de l’épisode. Au lieu de ça, c’est un bon vieille ennemi sous la forme d’une voix (et c’était tout de même mieux que Quantico…) que Finch et Reese doivent tenter d’arrêter avant qu’il ne soit trop tard. Celui qu’ils ont déjà vu dans l’épisode 3.15 (ce qui permet de faire des liens intéressants avec Person of Interest). Cet épisode passé n’était pas forcément le meilleur de tous et la série n’a pas forcément fait le meilleur des usages de son histoire par le passé mais cet épisode est une brillante occasion de rassembler tout le monde de façon intelligente. Avec quelques bons twists, Finch et Elias ensemble (ce qui est tout de même sacrément différent de ce que l’on avait pu voir), au fond Person of Interest a su me séduire à sa façon et intelligemment. J’espère désormais que les choses vont prendre une toute autre forme par la suite, surtout avec la scène finale qui ressemble parfaitement à ce que Jonathan Nolan pouvait faire. Car au fond, Person of Interest est bien une série de super-héros. Reese a toujours été le Batman, Finch son Alfred. Et les autres qui se sont ajoutés derrière, la Ligue des Justiciers…

Note : 9/10. En bref, on s’approche petit à petit de la fin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18001 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte