Magazine Politique

La maire se tape la cloche

Publié le 31 mai 2016 par Rolandlabregere

Cela s’est passé simplement. La cloche de l’église, pour motif d’entretien du clocher avait été déposée le 12 février 2016. La cloche est réinstallée  le 11 mai dernier. Evènements d’une grande banalité dans la vie de la commune rurale de Veyrac qui s’enorgueillit de posséder l’unique pont colombier du département de la Haute-Vienne.

Le journal régional, Le Populaire du Centre, rapporte, dans son édition du 21 mai, que ce remontage loin d’être clochemardesque fut un grand « moment œcuménique ». Le Popu a raison dans le choix du vocabulaire. Voilà que la mairesse, toute « communiste » qu’elle soit, « a rassemblé les enfants de l’école communale avec le prêtre qui a donné sa bénédiction à la cloche retrouvant son habitat consacré ». Le journal ne dit en aucune manière si ce rassemblement-bénédiction de la cloche a eu lieu sur  le temps scolaire. Il n’empêche : que font les «  enfants de l’école communale avec le prêtre » quand ce dernier bénit  une cloche communale dans une cérémonie à la fois culturelle et cultuelle ? Portée par une disposition à la concorde, la maire de Veyrac estime sans doute que tous les enfants de la commune adhèrent à la religion anciennement dominante ? Dans cette commune, il n’y aurait pas d’enfants appartenant à d’autres cultes, pas d’enfants venant de familles athées ou tout simplement indifférentes au fait religieux ?

Quand les coco sapiens s’allient aux catho sapiens, la religion devient une affaire publique qui dénature la laïcité. Quid de la neutralité de l’Etat ? Plus le président de la République et le premier ministre enchainent les déclarations de principe sur la laïcité, notamment après les attentats de 2015, plus les petits faits du quotidien montrent avec quelle désinvolture celle-ci est considérée dans les actes les plus anodins de la vie publique. L’enjeu reste bien la révision de la Loi de 1905 que tant de responsables de la gauche veulent tremper dans la Soupline d’un compromis de complaisance avec les religions. Quant à la neutralité républicaine de l’Etat, c’est un autre son de cloche.

Le Populaire du Centre, 21 mai 2016


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rolandlabregere 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines