Magazine Livres

"Alice de l'autre côté du miroir" de Lewis Carroll

Par Lesalondeslettres @Salon_Lettres

Through the Looking-Glass, and What Alice Found There

"Ne restez pas à marmonner entre vos dents comme cela, dit, en la regardant pour la première fois, Heumpty Deumpty ; "faites-moi plutôt connaître votre nom et le genre d'affaire qui vous amène ici.

- Mon nom est Alice, mais...

- Que voilà donc un nom idiot !" intervint avec impatience Heumpty Deumpty. "Qu'est-ce qu'il signifie ?

- Est-il nécessaire qu'un nom signifie quelque chose ?" s'enquit, dubitative, Alice.

"Évidemment, que c'est nécessaire", répondit, avec un bref rire, Humpty Dumpty ; "mon nom, à moi, signifie cette forme qui est la mienne, et qui est, du reste, une très belle forme. Avec un nom comme le vôtre, vous pourriez avoir à peu près n'importe quelle forme."

Voilà que j'étais replongée dans la suite des Aventures d'Alice au pays des merveilles ! Ce texte, beaucoup moins connu que le premier, mériterait pourtant de l'être. Face à l'imagination de Lewis Carroll, je suis plutôt spectatrice qu'actrice de son univers. J'aime lire ses histoires mais je ne rentre pas forcément dedans. Il faut dire que l'imaginaire de l'auteur me prend au dépourvu. Je me demandais souvent durant ma lecture où il avait été cherché tout cela...

J'adore cet univers et je ne m'en lasse pas. Tout est d'une telle ingéniosité ! Ce qui m'a le plus frappé est l'humour contenue dans le récit. Je ne sais pas si Alice au pays des merveilles - que j'ai lu il y a quelques temps - était aussi drôle, en tout cas je ne m'en souviens pas. Il y avait ainsi plein de paroles des personnages amusantes. L'histoire est vraiment mignonne ! J'ai beaucoup rit, sourit durant ma lecture et c'est pour cela que ce genre de lecture, un peu jeunesse, plein de merveilleux, est agréable à lire.

Le livre est court, peut-être trop. Chaque chapitre tourne autour d'un nouveau personnage que rencontre Alice : il y a bien évidemment La Reine Rouge et La Reine Blanche, mais aussi une brebis, un lion, une licorne (<3), le Cavalier Rouge et le Cavalier Blanc... Un tas de joyeux personnages que je vous laisse découvrir par vous-mêmes. Ils sont souvent amusants, certes, mais je ne les ai pas trouvé toujours très gentil avec la petite Alice, qui se retrouve quand même perdue dans ce "pays des merveilles". Pourtant, la lecture vaut le coup. L'ordre pratique que je vous donnerai est que si vous comptez lire ce texte en français, il vaut mieux prendre une édition avec des notes car traduire les jeux de mots de Lewis Carroll s'avère un exercice très difficile. Je m'en suis rendue compte avec une vieille édition que j'ai choisi, traduite par Henri Parisot. Celui-ci s'éloigne parfois du texte afin d'offrir un jeu de mot cohérent dans l'histoire. En lisant De l'autre côté du miroir en français, il faut donc être conscient que ce n'est pas vraiment le "vrai texte" que l'on lit. C'est la raison pour laquelle j'espère un jour lire les oeuvres de Lewis Carroll en version originale.

=> Avec Alice de l'autre côté du miroir, les aventures de la petite fille n'en finissent pas de connaître de multiples rebondissements et de nous transporter dans un tout autre monde.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lesalondeslettres 542 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine