Magazine Brico

La Qualité Globale avec le Groupement Industrie Promotion

Par Marc Chartier

Qualité Globale® : un exemple réussi de réalisation
avec l’opération de la Résidence Toscania signée Eiffage à Massy (91)

Face au coût de la sinistralité sur chantiers et pour satisfaire pleinement le consommateur faisant construire, le Groupement Industrie Promotion (GIP) a lancé en 2006, en partenariat avec la Fédération des Promoteurs Constructeurs (FPC), sa charte Qualité Globale, l'objectif étant de tendre vers "zéro réserve".

Face à la récurrence des problèmes et défauts de mise en œuvre, le GIP s’est engagé dans une politique de qualité de la réalisation des travaux déclinée à chaque corps de métier. La charte Qualité Globale® met ainsi l’accent sur la démarche de Haute Qualité Environnementale®, dans laquelle chacun des acteurs - industriel, promoteur, maître d’ouvrage, maître d’œuvre, entreprise de pose - doit s’engager. Les performances thermiques et techniques du "bâtiment durable" vont devoir atteindre des niveaux inégalés à ce jour. D'où un formidable challenge, à la fois technique, économique et commercial, mais surtout humain, pour toute la filière.

Partenaire privilégié de la FPC et de l’Union nationale des économistes de la construction et des coordonnateurs (UNTEC), le GIP fédère 46 industriels au service de la Qualité Globale® et durable dans la construction : Acova, Airélec, Airwell Wesper, Aldès, Assa Abloy, Balsan, Bauwerk, Bosch Siemens, Bouyer Leroux, Bricard, Muraspec, Bureau Véritas, CIAT, Desvres, EDF, ELM Leblanc, ENIA, Finimétal, Gaz de France, Hager, Ideal Standard, Isover, Jeldwen, Koné, KP1, Lafarge, Malerba, Marazzi, Mobalpa, Otis, Parexlanko, Porcher, PRB, Rehau, Renz, Reynaers, Rockwool, Saunier Duval, Schneider Electric, Seigneurie, SIFISA, Siplast, Socotec, Somfy, Tarkett Bâtiment, Urmet Captiv.

Les grandes phases de la Qualité Globale® sur un chantier signé GIP sont les suivantes :

  • Phase I : sélection par le promoteur, membre de la FPC, des fabricants-adhérents du GIP susceptibles de répondre aux engagements de la charte.

  • Phase II : participation des industriels du GIP, en présence du promoteur et de ses maîtres d’œuvre, aux choix des prestations et techniques, en fonction des besoins et des objectifs définis. C’est à ce niveau que doivent être prises en considération, dans la mesure du possible, les évolutions de la réglementation, notamment thermique, les améliorations permettant de préserver l’environnement et la prise en compte du monde du handicap, ainsi que les contraintes d’utilisation de l’ouvrage une fois achevé.

  • Phase III : assistance, avant que la consultation ne soit lancée, sur demande du promoteur et/ou du maître d’œuvre, par les industriels du GIP, dans les conditions suivantes : les industriels du GIP communiqueront, sur demande, les coordonnées d’entreprises ayant suivi des formations leur permettant d’assumer la mise en œuvre de leurs produits, dans de bonnes conditions ; ils pourront également être sollicités, par le maître d’œuvre et/ou ses bureaux d’études techniques, lors de l’élaboration des pièces techniques, afin de les assister dans la définition des produits, leurs caractéristiques techniques, leurs particularités ; ils vérifieront enfin le contenu des pièces techniques concernant les produits, que le maître d’œuvre aura élaborées, dès que ce dernier les leur aura transmises.

  • Phase IV : sur demande du promoteur et de son maître d’œuvre, les industriels du GIP pourront être sollicités pour les assister lors de l’analyse des offres des entrepreneurs consultés afin de vérifier que les produits que ceux-ci proposent de mettre en œuvre répondent aux objectifs du promoteur, à ses besoins, à ses contraintes financières. Les industriels pourront également être sollicités pour informer et former la maîtrise d’œuvre et/ou les entrepreneurs retenus, avec leur accord, sur les caractéristiques des produits, le délai de commande, de fabrication, les contraintes d’installation…

  • Phase V : la réalisation d’un témoin technique devra être demandée par le promoteur dès que le projet de construction le requiert.

  • Phase VI : les industriels du GIP pourront, sur demande du maître d’œuvre, présenter sur le chantier, devant les responsables de ce chantier, les chefs d’équipe et les poseurs concernés, les caractéristiques techniques du produit et ses modalités de mise en œuvre afin de communiquer les techniques qui permettront d’améliorer la qualité de la pose, de conseiller sur la méthodologie de pose, de vérifier que les produits sont installés convenablement, de donner des conseils pour limiter les détériorations (ex : quand et comment enlever les emballages), de limiter et gérer les déchets (identifier les procédures lot par lot), de prendre des dispositions pour pouvoir effectuer les retouches nécessaires rapidement. Cette présentation se fera sous la direction du maître d’œuvre au moment jugé opportun par ce dernier.

  • Phase VII : sur demande du promoteur, les industriels du GIP collaboreront à la mise en forme d’une notice d’utilisation, par et pour l’utilisateur final.

  • Phase VIII : le bilan est dressé entre le promoteur et les industriels du GIP, un an après la réception, afin d’analyser les difficultés de mise en œuvre éventuellement rencontrées, ainsi que les éventuelles réclamations de l’utilisateur final.

Plus d'informations


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines