Magazine

Zoom sur le karité !

Publié le 16 juin 2008 par Emie

Un des nombreux ingrédients que j’adore utiliser dans mes produits cosmétiques sont les beurres végétaux et notamment celui de karité, un incontournable. On le trouve un peu partout mais malheureusement trop de karité sont de qualité très limite …
J’ai en ai testé pas mal depuis mes débuts et aujourd’hui j’en viens à la conclusion suivante… dur de trouver du karité à la hauteur ! (forcement le karité pas bio, retravaillé et raffiné pour enlever l’odeur … ect mais mon but est de travailler avec des produits bruts et bio de préférence ! )

Pour moi un karité de bonne qualité doit :

  • être crémeux
  • être onctueux, moelleux pas trop dur
  • être fondant au contact de la peau
  • avoir une odeur légère (car le karité bio sent pas très bon faut le dire ! )
  • un aspect blanc cassé / crème

Ses propriétés :

  • il protège la peau des agressions
  • il nourrit et hydrate la peau les cheveux
  • il reconstruit et atténue les cicatrices …
  • on cuisine même avec mais alors la j’ai jamais essayé !

Tout ces critères font qu’il est assez difficile de trouver ce genre de produits brut, bio ou équitable bien évidemment !

On m’a envoyé il y a peu un karité artisanal équitable exceptionnel (et oui je suis toujours très enthousiaste quand je présente un produit ou un matière première qui me plait !) un karité artisanal réalise avec un mortier et du cœur pour ses femmes d’une association au Benin qui veulent elle aussi pouvoir vivre “normalement” grâce à l’exportation de leur karité qui soit dit en passant est génial ! Améliorer leur niveau de vie à travers le développement de cette activité, porteuse d’autonomie et de développement économique local. Le projet s’inscrit dans les objectifs du millénaire de l’ONU, plus précisément ceux concernant l’éradication de la pauvreté.

Un peu plus sur la fabrication du karité “Karéthic”

  • Les fruits du Karité sont ramassés dès le mois de juin dans toute la région de Djougou.
  • Les noix sont soigneusement triées et nettoyées à l’eau potable.
  • Les noix sont séchées au soleil sur des nattes tressées surélevées pour éviter tout contact avec le sol, puis décortiquées. - Les amandes contenues dans les noix sont nettoyées à l’eau potable.
  • Les femmes sélectionnent les meilleures amandes qui seront torréfiées et broyées. - La pâte brune constituée est la mouture. Celle-ci est battue à la main jusqu’à l’obtention d’une pâte blanchâtre. - La pâte blanchâtre est chauffée et la matière grasse liquide est décantée avec ajout d’eau froide puis remise à la cuisson pour évaporation de l’eau. - Le beurre est écumé et transféré dans un récipient propre pour une dernière étape de purification.
  • Enfin les femmes procèdent au conditionnement des mottes de beurre de 10 kg dans des fûts en plastique ou des cartons scellés.

En savoir +

Ps : Merci loly pour cette découverte !

Image copyright Agrotrades


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emie 48 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog