Magazine Europe

Sarkozy : "Personne ne doit se sentir acculé"

Publié le 17 juin 2008 par Juan
Sarkozy
En visite à Prague lundi 16 juin, Nicola Sarkozy a livré quelques commentaires sur le refus irlandais du Traité de Lisbonne : ""La France qui a dit non en 2005 peut comprendre que nos amis tchèques ont besoin de temps pour discuter et ce temps, il faut le leur donner : personne ne doit se sentir acculé". (...) On ne va pas remettre l'Europe pour dix ans de discussions institutionnelles."

"Personne ne doit se sentir acculé" ... en Europe ?

Effectivement, les stratèges européens s'essayent à trouver une solution à la menace de blocage intistutionnel qui frappe l'Union. Certains évoquent la possibilité de faire voter à nouveau l'Irlande, une fois le processus d'adoption par les autres Etats membres terminé. Des Etats comme la République Tchèque sont réticents à de nouveaux élargissements, comme à la Croatie. "Pour qu'on s'ouvre aux Balkans, à la Croatie, il faut qu'on ait le traité de Lisbonne" a rassuré Sarkozy.
Les Français espèrent que les quatre priorités officielles de la présidence agriculture, changement climatique, immigration et défense ne souffriront de l'absence d'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, au 1er janvier prochain. Pourtant, sur un sujet comme l'immigration (carte de résident, quotas par métiers, expulsions, communes, etc), en vertu du traité de Nice, les 27 gouvernements des États membres gardent la main sur ce dossier, décidant qui plus est à l'unanimité plutôt qu'à la majorité qualifiée

Sarkozy
Le Président ne doit pas se sentir acculé
En France, le président n'est pas sorti d'affaire :
selon le baromètre mensuel Ipsos-Le Point, à paraître jeudi 19 juin, les opinions "défavorables" à la politique du chef de l'Etat progressent de deux points pour atteindre 60%, soit le plus fort niveau d'impopularité enregistré par cet institut depuis son élection en mai 2007." Certains proches de l'Elysée espéraient ces dernières semaines que l'orage était passé. Ils se sont visiblement trompés.

Les Ministres ne doivent pas se sentir acculés
Selon le Parisien-Aujourd'hui en France du lundi 16 juin, le carnet de note des ministres refait surface. "un rapport détaillé et un tableau récapitulatif en couleur" ont été établis pour résumer les notes d'évaluation de chaque ministère.

Rachida Dati (Justice), Hervé Morin (Défense), Roselyne Bachelot (Santé) et Michel Barnier (Agriculture) se verraient décerner un satisfecit, selon le quotidien. Xavier Darcos (Education) et Xavier Bertrand (Travail) recueilleraient une "mention passable".

Michèle Alliot-Marie (Intérieur), Valérie Pécresse (Enseignement, Recherche) ou Christine Albanel (Culture) seraient mal notées.

Le Premier Ministre a démenti l'existence de ces notations : "La présentation faite dans ce journal ne résulte que des supputations du journaliste et en aucun cas d'un document des services du Premier ministre", souligne Matignon dans un communiqué. "Le Premier ministre dément l'existence d'un classement des ministres."
Rachida Dati ne doit pas se sentir acculée
Invitée de France inter lundi 16 juin au matin, Rachida Dati a commis un bel exercice... de langue de bois: le taux
de surpopulation carcérale en France (126%) serait « globalement dans la moyenne européenne » (102%) ! L'Union pour la Méditerranée est un ... "grand projet notamment dans cette région." Il ne faut pas se priver de la visite du Président Assad lors du 14 juillet "s'il y a des gens qui souffrent" (??).
« C'est vrai, il y a des prisons qui ne sont pas à l'honneur de la France mais on est toujours en train de s'auto-flageller concernant la France (sic) » (...) « Les Français ne peuvent pas comprendre qu'on mette les gens en liberté parce qu'il n'y a pas de places en prison ».


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Juan 53884 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte