Magazine Moyen Orient

Tyr

Publié le 17 juin 2008 par Tanialoue

Dimanche je suis allée à Tyr, dans le sud du Liban. C’est la deuxième fois que je vais dans cette petite ville très charmante. Ce qui m’a plu la première fois ce sont ses petites ruelles dans lesquelles il est très facile de se perdre. Une première à droite, puis à gauche. Oups, désolée. Me voilà dans le jardin d’une maison. Je rebrousse chemin, la première à gauche, un cul-de-sac. J’ai adoré me perdre dans cette ville typiquement méditerranéenne et très conviviale. Les maisons sont blanches, les gamins jouent au foot dans la rue, les hommes fument les narguilés sur les terrasses, et cela sent le poisson frais dans le petit port…

Dimanche, j’y suis allée pour profiter du soleil libanais. La plage de Tyr ressemble le plus à nos plages françaises. La mer à perte de vue, une grande étendue de sable fin, et des « cabanes » ou « tentes » où il est possible de se rafraîchir et de manger du poissons grillés. Sur notre gauche au loin, les montagnes derrières lesquelles se trouvent Israël. Entre les montagnes et nous, un camp palestinien. Tiens il y a une fumée blanche. Ils doivent brûler des ordures, m’assure-t-on. Est-il possible d’y aller ? Non, ils risquent de te tirer dessus. Un peu radical comme réponse. Je n’insiste pas et décide d’installer ma serviette sur le sable chaud.

Après de nombreuses hésitations, et après avoir regardé à plusieurs reprises autour de moi pour savoir si je pouvais être en bikini, je décide d’aller me baigner. La mer est chaude. Il n’est absolument pas difficile d’y entrer. L’eau est claire, transparente. Les jets skis passent un peu trop près des baigneurs, mais font des petites vagues ce qui rend la baignade plus agréable. Dans l’eau, tout le monde se côtoie. Hommes, femmes, enfants. Pour les femmes, il y a de tout. De la bimbo en petit bikini, à la maman habillée et voilée de la tête au pied : en manche longue et pantalon. Certaines portent un tee-shirt avec un bas de maillot, d’autres sont vêtues d’une robe légère. Mais personne ne juge personne. Chacun sa religion, chacun son style de vie. Tout le monde est là pour une seule raison, profiter du soleil et de la plage. C’est très agréable.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tanialoue 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte