Magazine Santé

SANTÉ CARDIAQUE: Les petites irrégularités rythmiques sont révélatrices d'un corps sain – Journal of the American College of Cardiology

Publié le 08 juin 2016 par Santelog @santelog

SANTÉ CARDIAQUE: Les petites irrégularités rythmiques sont révélatrices d'un corps sain – Journal of the American College of CardiologyLa fréquence cardiaque peut aussi être un excellent indicateur d’espérance de vie, en particulier de patients ayant déjà vécu un infarctus, révèle cette étude de l’Université technique de Munich. Ces travaux analysent en effet un  » phénomène  » qui pourrait sembler a priori paradoxal : des irrégularités mineures dans les battements du cœur. Un paramètre en fait révélateur d’un corps sain. L’étude, présentée dans le Journal of the American College of Cardiology, confirme ainsi une forte corrélation entre ce phénomène et les perspectives de survie des patients atteints de crise cardiaque et laisse entrevoir de prochaines implications en pratique clinique.

Si notre rythme cardiaque accélère ou ralentit selon notre activité, ce modèle n’est pas totalement régulier et le temps qui sépare 2 battements, pour un rythme cardiaque à situation constante, reste légèrement variable. Cette variabilité est un facteur de bonne santé cardiaque, avait déjà conclu cette étude du California Institute of Technology (Caltech) présentée dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine. Ces nous expliquaient déjà que sans cette variabilité dans nos différents paramètres physiologiques, notre organisme ne trouverait pas les compromis essentiels nécessaires pour maintenir cette homéostasie interne vitale.

L’arythmie sinusale respiratoire, un phénomène connu depuis le 19ème siècle : le cœur d’une personne en bonne santé va battre un peu plus rapide lors de l’inhalation et ralentir à nouveau lors de l’expiration. La raison en est, expliquent les chercheurs, que l’inhalation amortit le rythme cardiaque vers un rythme seuil au repos, d’environ 60 battements par minute. Cette arythmie sinusale respiratoire s’explique par l’irrégularité induite par la respiration dans le nœud sinusal, le faisceau de fibres nerveuses qui contrôlent les battements du cœur.

En cas d’antécédent de crise cardiaque : un corps affaibli par une crise cardiaque montrera une différence nettement réduite entre les fréquences cardiaques au cours des cycles de la respiration. Prendre en compte les caractéristiques d’arythmie est donc légitime dans le pronostic des patients cardiaques. Jusqu’à présent, aucune étude n’avait montré que ces données pouvaient permettre de mieux évaluer l’espérance de vie d’un patient.

Un nouveau focus sur un moment décisif : ici, l’équipe de recherche de Munich s’est concentrée sur un moment décisif, celui où, lors de l’expiration, la fréquence cardiaque devrait normalement être réduite et sur un algorithme qui calcule un score à partir des données, permettant d’apporter une image beaucoup plus précise de l’état fonctionnel du corps. Validée auprès de 950 patients victimes de crise cardiaque, la méthode confirme que les participants présentant une arythmie mineure sont 5 fois plus à risque de décès à 5 ans que les personnes présentant des fluctuations plus élevées liées à la respiration. 2 autres études cliniques sont actuellement en cours sur cette interprétation de l’arythmie sinusale respiratoire chez différents groupes de patients.

Une méthode qui pourrait bientôt être largement déployée, puisque même le médecin généraliste pourrait dans les dix minutes analyser, à l’aide de ce nouveau modèle, ces données d’arythmie sinusale respiratoire. Un procédé applicable dans plus de 80% des cas, concluent les auteurs et indépendamment d’antécédents de crise cardiaque.

Source: Journal of the American College of Cardiology May 2016 doi:10.1016/j.jacc.2016.03.484 Expiration-Triggered Sinus Arrhythmia Predicts Outcome in Survivors of Acute Myocardial Infarction

SANTÉ CARDIAQUE: Les petites irrégularités rythmiques sont révélatrices d'un corps sain – Journal of the American College of Cardiology
Plus de 25 étudessur la Santé cardiaque

Lire aussi :HOMÉOSTASIE: Sans irrégularité physiologique, point d’équilibre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine