Magazine Brico

Palmarès du "Concours Lumières" 2008

Par Marc Chartier
Palmarès Parc du haut fourneau d'Uckange
&

Placé sous le haut patronage du ministère de la Culture, la vingtième édition du "Concours Lumières", organisé par le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (SERCE) et Philips Éclairage, en partenariat avec le groupe Moniteur, a été marquée par une grande diversité des mises en lumière du patrimoine architectural, de monuments et d'ouvrages d'art.

Le prix spécial XXe anniversaire a été attribué à la communauté d'agglomération du Val de Fensch (Moselle) pour la mise en lumière du Parc du haut fourneau U4 à Uckange. Des projecteurs de forte puissance à iodures métalliques (durée de vie : 9 000 h) et sodium (durée de vie : 28 000 h) irradient la friche industrielle d’une couleur rougeoyante et ressuscite aux yeux de tous un vestige du patrimoine industriel emblématique de la région lorraine (classé Monument Historique).

Le premier prix a été décerné au Département de Seine-Maritime pour la Tour des archives départementales (Rouen). Austère et stricte, cette tour, construite dans les années 60, domine de 90 mètres le paysage urbain rouennais. La mise en lumière anime et révèle un lieu de savoir et d’histoire difficilement accessible. Des projecteurs LED équipent les ouvertures protégées par des claustras créant sur les deux façades nord et sud une maille lumineuse de 633 points. Visuellement, l’édifice perd son apparence massive et sa perspective gagne en légèreté. Des scénographies lumineuses varient au gré de la semaine ou des mois. La façade

ouest sert d’écran à une image géante projetée. Les diodes électroluminescentes ont été utilisées pour leur discrétion et leur faible consommation d’énergie, ce qui permet de réduire les opérations de maintenance. La puissance totale mise en oeuvre s’élève à 10 kW, ce qui représente une consommation annuelle de 1650 € TTC pour une utilisation de 2000 h par an.

Le deuxième prix a été décerné au Syndicat mixte du lac de Garabit /Grandval (Cantal), pour la mise en lumière du château d’Alleuze. La scénographie lumineuse dévoile une

composition dont la perception se modifie selon les points de vue adoptés en différents tableaux : donjon sur son piton, chapelle en contrebas, crête de la colline rythmée par un chemin de croix. La puissance installée est faible. La majorité des sources lumineuses sont des iodures métalliques 35 W

Le troisième prix ex aequo a été attribué à la Ville de Gauchy (Aisne), pour l'illumination de l'hôtel de ville, et à la Ville d'Olliergues (Puy-de-Dôme) pour la mise en lumière de différents édifices (château, église, pont du XVIIe siècle, mairie, maison des marchands...).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte