Magazine Brico

Algérie : construction d'une nouvelle usine de dessalement de l'eau de mer

Par Marc Chartier

&

Le groupe canadien d'ingénierie et de construction NC-Lavalin a annoncé qu’il a, en consortium avec Acciona Agua, société spécialisée en dessalement d’eau de mer et d’eau saumâtre par osmose inverse, signé un contrat de l’ordre de 150 millions $ US avec Myah Tipaza pour l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction d’une usine de dessalement d’eau de mer d’une capacité de 120 000 m3/jour dans la wilaya (province) de Tipaza en Algérie. Myah Tipaza est détenue à 51 % par Algerian Water Investment (société constituée en parts égales de SNC-Lavalin et Acciona Agua) et à 49 % par une entreprise publique économique algérienne : Algerian Energy Company Spa. En outre, SNC-Lavalin, en coentreprise avec Acciona Agua, a signé un contrat pour exploiter et entretenir l’usine pendant les 25 ans suivant sa construction.
L’Algérienne des Eaux, établissement public à caractère industriel et commercial, et Sonatrach, compagnie algérienne de recherche, d’exploitation, de transport par canalisation, de transformation et de commercialisation des hydrocarbures et de leur dérivés, achèteront la totalité de la production d'eau de l’usine dans le cadre d’un contrat de vente et d'achat d'eau du type « Take or Pay » pour une durée de 25 ans. Ce projet s’inscrit dans une démarche du gouvernement algérien visant à sécuriser à long terme l’alimentation en eau potable de la ville d’Alger et de ses environs.
La construction de l'usine, située à l’ouest d’Alger, a commencé et devrait être terminée dans 24 mois.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog