Magazine Société

Exclu : comment les Bleus se sont retrouvés en 1/4 de finale de l’Euro 2008

Publié le 17 juin 2008 par Didier54 @Partages

Remontés à bloc comme des pendules Suisse, emmenés par un Thuram proche de l'état de grâce qui l'avait vu plomber par deux fois les croates en 1998 marquant là ses deux uniques buts avec l'équipe de France, les Bleus de feu Raymond Domenech ont fini par arracher leur qualification pour les 1/4 de finale de l'Euro 2008. Toujours sans Viera, ils s'apprêtent à jouer l'Espagne avant de retrouver la bave aux lèvres le batave en 1/2 finale. Mais nous n'en sommes pas encore là. Revenons à cet incroyable mardi 17 juin 2008. 15ème minute de jeu, après le round tactique habituel entre la France et l'Italie et quelques scuds de matadors balancés par les uns sur les autres (Ribery puis Benzema le nez dans le gazon en moins d'une minute, trois joueurs systématiquement sur Makélélé à la relance, Pirlo encerclé au moindre contact avec le cuir, Toni sonné par Gallas à la 2ème minute, Grosso explosé par Govou à la 6ème, quatre cartons jaune en cinq minutes), corner pour les italiens. Malouda n'est pas là pour se coltiner Toni. Gallas s'y colle. Toni marque. 1 - 0 pour l'Italie. 37ème minute de jeu : la Roumanie finit par ouvrir le score grâce à pointu de Niculaé, que quelques français surnomment maladroitement enculaé, le bougre oeuvrant à Auxerre en France le reste de l'année. Les coeurs bleus flagellent. La mi-temps arrive. Les italiens semblent gérer tranquillement leur affaire. Ils laissent la France répéter à l'envi ce scénario improbable de la domination stérile, du ballon qui rentre pas. Buffon est impérial. Tout bascule au retour des citrons.Benzema trompe enfin le gardien du temple italien. Sur passe de Henry. On joue la 48ème minute. 59ème : Van Persie, de son côté, égalise pour la Hollande. La France continue d'attaquer, Thuram ayant convaincu ses copains qu'il fallait jouer tout le match en se croyant à 0 - 0. Les minutes s'égrennent, les cartons s'accumulent. Et c'est à la 83è que Henry libère les siens. Mais enculae y allé de son deuxième pointu. C'est à la 93ème que Sneidjer trouve la lucarne du goal roumain. Ouf !

Pour mémoire, la France avait joué dans cette configuration : Coupet - Diarra, Thuram, Gallas, Evra - Makékélé - Govou, Nasri, Ribéry - Henry, Benzema. Sont entrés en jeu : Clerc, Anelka et Malouda.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Didier54 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine