Magazine France

Les effectifs des armées réduits de 54.000 personnes - Livre Blanc

Publié le 17 juin 2008 par Olive
Le train de mesures prévu dans le nouveau Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, que présentera aujourd'hui Nicolas Sarkozy, inclut une réduction des effectifs de la défense qui contribuera à un effort accru en matière de crédits d'équipements de 377 milliards d'euros.
Une réduction des effectifs de la défense de 54.000 personnes sur 6 à 7 ans est prévue selon le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, a-t-on appris, lundi 16 juin de source autorisée.
Cette réduction touchera aussi bien les effectifs militaires que civils de la défense, qui emploie en tout 320.000 personnes, selon la même source. Les trois armes (terre, air, mer) seront affectées.
La liste des unités et des implantations concernées, résultante du Livre blanc et de la révision générale des politiques publiques (RGPP) doit être annoncée début juillet par le ministre de la Défense, Hervé Morin.
Le président Nicolas Sarkozy détaillera quant à lui mardi le Livre blanc devant plus de 3.000 militaires, gendarmes et responsables des services de sécurité. Après dix mois de gestation, ce document fixe de nouvelles priorités stratégiques pour la France à l'horizon 2020.
L'armée de terre subira une réduction de 17% de ses effectifs pour atteindre 130.600 hommes, l'aviation de 24% avec 50.000 hommes et la Marine de 11% avec 44.100 hommes.
Sont essentiellement visés les services de soutien et de logistique, qui mobilisent 60% des effectifs actuellement, les 40% restants appartenant aux unités opérationnelles. Nicolas Sarkozy entend inverser ce rapport.
Nicolas Sarkozy ne devrait en revanche pas évoquer mardi le sujet qui fâche : celui des fermetures de casernes en France. Le Livre blanc prévoit simplement que "les territoires qui seront touchés par les mesures de restructuration bénéficieront d'un accompagnement économique". "Cela va être difficile et ça va demander beaucoup d'engagement de l'Etat", concède-t-on à l'Elysée.
Sans évoquer explicitement une réduction des effectifs, Hervé Morin justifie la réforme à venir, affirmant qu'"il nous faut continuer à adapter notre défense au monde qui bouge", dans une tribune publiée dans Le Monde daté de mardi.
"Notre outil militaire doit s'adapter à la globalisation et aux nouvelles menaces", écrit-il, démentant toute "dégradation" de l'armée française.
"Peut-on parler de dégradation quand le contrat opérationnel, arbitré par le président de la République pour l'armée de terre, prévoit une capacité de projeter 30.000 hommes en six mois - donc avec plus de réactivité - sur un arc de crise allant de la Mauritanie à l'Afghanistan?", lance-t-il. Jusqu'à présent, cette capacité s'élevait à 50.000 hommes.
"La résistance au changement se situe le plus souvent à l'extérieur de l'institution militaire", note également le ministre.

UrPix.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olive 331 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte