Magazine Internet

La science, le web profond et le search

Publié le 17 juin 2008 par Jean Francois Keyser

Les chercheurs sont en permanence à l'affut des nouveautés (nouvelles publications de leurs confrères). Bien sur ils utilisent google ... mais sans grand succès !

En effet l'immense majorité du web scientifique se trouve dans le 'web profond'.
Le web profond ??
Oui, celui que google bot et consorts ne voient pas, celui des bases de données et celui qui est derrière des login/password.

Du coup les scientifiques utilisent 'pubmed' pour localiser les publications.
Mais Pubmed n'est pas tout ...
Pour faire face à ce manque l'WW Science Alliance (alliance mondiale pour la science) a était créée.


Regroupant les efforts des groupements nationaux gérants les bases de données scientifiques, il offre des possibilité de recherches nouvelles.
C'est une petite révolution (pour ce qui est de l'organisation des nations) pour la science, mais il n'y a pas de quoi cassé 3 pates à un canard :
  • C'est lennnnnnt
  • C'est moche (ok ... tout est relatif mais quand même)
  • Ok le 'cluster' de gauche donne de très bonnes suggestions
Essayez vous même avec une requête simple: her2 (gene du cancer du sein - pour faire hyper simple)
On peut néanmoins noter que de plus en plus de moteurs spécialisés : comme Scirus.

Ce moteur agrège plus de 450 millions de documents scientifiques (des publies aux sites des fournisseurs de produits en passant par les blogs de chercheurs).
On peut noter que les gens de scirus monétisent leur résultats avec adsense (décidement yahoo et scirus ... c'est la grande mode).
Je trouve personnellement que Scirus est plus agréable que WWSA:
  • C'est tout aussi moche
  • C'est beaucoup plus rapide !
  • Il y a des info à la search monkey dans les résultats (la source de papier - pubmed, biomedc entral)
  • Il y a un pluging firefox à Scirus.
essayez la même requête Her2.
De TRES beaux efforts de la part de ces services ...
Une fois n'est pas coutume, c'est google avec son model basé sur les liens qui a du mal a donner des résultats convenables.

Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines