Magazine Santé

Le burn-out

Publié le 17 juin 2008 par Marieclaude

Je travaille en C.L.S.C. depuis une dizaine d'année, et je remarque l'augmentation de la charge de travail mais surtout de l'augmentation des cas de congé de maladie lié â l'épuisement ou burn-out. Come c'est devenu presque un fléau, je me demande quoi faire et surtout comment faire pour augmenter l'épanouissement au travail.

L'épuisement professionnel ou le burn-out, est un état qui rend l'individu, consciemment ou inconsciemment, incapable de soutenir ses obligations journalières avec une énergie et un enthousiasme habituels. Le facteur qui semble, entre autres, lié à l'épuisement professionnel est le stress. Reconnaître les signes de l'épuisement professionnel est une chose, savoir gérer le stress en est une autre.

Signes et symptômes de l'épuisement professionnel :
L'épuisement professionnel n'est pas attribuable à un seul incident. C'est un processus cumulatif de plusieurs sources d'anxiété. L'épuisement professionnel est discret et ses signes sont peu fréquents au début, ils tendent à s'accroître et à devenir plus évidents si on laisse la situation se détériorer.
Les signes de l'épuisement professionnel incluent la fatigue chronique, la frustration, l'insatisfaction, la rage, l'anxiété chronique, la culpabilité, la peur, la dépression et, dans les cas extrêmes, le désespoir.
L'irritabilité et une humeur changeante sont parmi les premiers signes d'un épuisement professionnel à venir à court terme. Nécessairement, ces signes sont en même temps les causes de difficulté dans les relations interpersonnelles et du manque de communication avec les coéquipiers et les amis. Les autres symptômes incluent l'évitement des activités sociales, l'état chronique de tension, les problèmes de santé fréquents, l'insomnie et l'épuisement total.
Pour la victime de l'épuisement professionnel, le travail n'a plus de valeur, n'offre plus la motivation et ne présente plus la satisfaction personnelle d'autrefois. L'épuisement professionnel remplace l'enthousiasme par une attitude négative et des remarques cyniques.
Comment éviter cet état? Comment éviter la perte de cette belle énergie chez des gens qui se retrouvent dans tous les niveaux de la société et dans toutes les professions ?
Si le plus grand facteur de l'épuisement professionnel est le stress, il faut d'abord en connaître les causes pour l'éviter.
Quelques sources de stress : le perfectionnisme, les responsabilités, la monoparentalité, une trop grande charge au travail, le divorce, le deuil, le mariage, une naissance, les changements, le manque d'autonomie, le manque de respect de ses limites, le manque du savoir communiquer et la négligence du maintien d'une bonne santé physique et mentale.
« Au moins 26% de la population du Québec rapporte éprouver de la détresse psychologique. La bonne nouvelle, c'est que le stress, cela se gère. Il n'existe pas de recettes miracles, mais des outils et des moyens que chacun possède ou peut développer pour apprendre à mieux le gérer1. »
Ce qu'il faut rechercher, ce n'est pas l'absence de stress mais son équilibre «Pour traverser les périodes de stress le plus harmonieusement possible, il faut :
- éviter d'entretenir des idées noires ou de penser au pire;
- parler avec ses proches de ce que l'on ressent;
- rechercher la compagnie de personnes qui peuvent nous écouter;
- garder une attitude positive et refuser de se dévaloriser et de se percevoir comme une victime; - faire un bilan de ses intérêts, forces et faiblesses et en profiter pour aller chercher de la formation dans des domaines qui pourraient nous permettre de nous réorienter;
- prendre soin de soi, se garder en forme, pratiquer régulièrement un sport ou une occupation plaisante;
- ne pas hésiter à demander de l'aide au besoin
- apprendre à dire non ».
«Le stress n'est pas une maladie, mais bien un atout essentiel à la vie. C'est plutôt un niveau de stress excessif qui est dangereux et qui peut favoriser la maladie. Le plus souvent, le stress prolongé peut entraîner un état de dépression, d'anxiété ou de détresse. Apprendre à gérer le stress peut nous aider à rester en meilleure santé. Mais cela nous permet surtout de mieux vivre, d'éprouver un sentiment de bien-être et d'harmonie. Être bien dans sa peau est un bénéfice non négligeable! Placer la recherche du bien-être dans la liste de nos valeurs est un premier pas vers une meilleure maîtrise du stress3. »
Quand on se rend compte que d'autres vivent les mêmes difficultés que nous, c'est déjà moins stressant. Il existe des réseaux d'entraide, des organismes de soutien, des groupes communautaires, incluant votre CLSC, qui offrent des services d'écoute et de conseils. Vous pouvez communiquer à :
La société canadienne du stress : (514) 527-3523
Tel-Aide : région de Montréal : (514) 935-1101
région de Québec : (418) 683-2153

Malgré le fait que nous en connaissons un peu plus sur le burn-out, il n'en demeure pas moins qu'il faut mettre en pratique plusieurs éléments avant de voir des choses changer de façon concrète.

Bonne journée,

Marie-Claude

Références : service-vie.com


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marieclaude 499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine