Magazine Conso

L’hystérosalpingographie, un examen pas si redoutable

Publié le 18 juin 2016 par Lheureuseimparfaite @LImparfaite

J'ai balisé, flippé, franchement redouté cet examen au nom barbare : une "hystérosalpingographie".

J'ai bien conscience que cet article ne va pas correspondre à une majorité d'entre vous chers lectrices et amis fidèles. Toutefois, on ne sait jamais, il va peut être rassurer quelques lectrices occasionnelles qui atterriraient ici, au détour d'une requête google !!

Donc voilà, aujourd'hui j'ai envie de vous parler de mon expérience face à l'hystérosalpingographie (ou "hystéro" dans la suite du billet, histoire de faire plus court et plus simple).

L’hystérosalpingographie, un examen pas si redoutable

Pour le non initié, il faut savoir que cet examen consiste en une radiographie de l'utérus et des trompes utérines à l'aide d'un produit de contraste injecté dans la cavité utérine. Grâce à l'iode qu'il contient le produit devient visible aux rayons X, ce qui permet de "voir" les conduits/cavités dans lesquels il circule.

Cet examen m'a été prescrit dans le cadre d'un bilan de stérilité pour vérifier un éventuel rétrécissement des trompes, la normalité de la cavité utérine . On peut aussi y avoir recours dans les cas de saignements anormaux, de douleurs utérines, de fausses couches à répétition ou encore de métrorragies... pour rechercher la présence de certaines anomalies telles que des tumeurs ou des fibromes.

La grosse question que je me suis posée avant d'y aller était :

Est-ce douloureux ?

Bon, alors je ne vais pas vous dire le cacher, ce n'est pas l'examen le plus sympa qui soit. En ce qui me concerne, j'ai trouvé cela désagréable et un peu pénible. Mais pas douloureux à proprement parlé. Désagréable à cause de mon anatomie, sans rentrer dans les détails, il n'a pas été facile de mettre en place la canule pour injecter le produit de contraste. Et j'ai trouvé que la progression du liquide était désagréablement perceptible, mais tout à fait supportable.

Heureusement ça ne dure pas longtemps ! Peut être une dizaine de minutes en ce qui me concerne ! Dix minutes, qu'est-ce que c'est ?! Vraiment pas grand chose !!

Sur de nombreux articles que j'ai pu consulter, on peut souvent lire que l'hystéro est à la limite aussi pénible que des "règles douloureuses". Je confirme.

D'après la gynéco qui m'a prescrit l'examen, il n'y a qu'un cas où cela peut être plus douloureux, lorsque le produit a du mal à s'écouler dans les trompes. Et comme cela est impossible à prédire à l'avance, je suis assez tentée de vous dire : inutile de s'inquiéter pour rien ( en mode, faites ce que je vous dis, pas ce que je fais!!).

Et au fait, voilà le genre d'image que l'on peut obtenir grâce à cet examen :

En conclusion :

  • je me suis beaucoup inquiétée à l'approche de cet examen (bonjour les insomnies les jours qui l'ont précédé),
  • finalement l'équipe médicale était super gentille et surtout super efficace,
  • l'examen en lui-même est certes désagréable mais ne dure pas longtemps,
  • immédiatement après l'examen, j'ai du prendre une forte dose d'antibiotiques (principe de précaution pour éviter toute infection car le liquide a eu du mal à être évacué),
  • et après l'examen toujours j'ai eu quelques légers saignements, mais rien d'inquiétant,
  • voilà, c'est fini, tout va bien !

La suite ?

Hum, hum. La suite au prochain numéro. Le médecin qui a réalisé l'examen a aussi écrit un petit compte-rendu. L'équipe de PMA va s'appuyer dessus ainsi que sur mes autres bilans (bilan sanguin hormonal et comptage des follicules...) et sur ceux de monsieur Chat pour déterminer la suite/le début de notre parcours...

L’hystérosalpingographie, un examen pas si redoutable

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lheureuseimparfaite 2252 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines