Magazine Santé

SANTÉ au TRAVAIL: Les conditions d'hygiène impactent aussi la performance cognitive – Journal of Occupational and Environmental Medicine

Publié le 21 juin 2016 par Santelog @santelog

SANTÉ au TRAVAIL: Les conditions d'hygiène impactent aussi la performance cognitive – Journal of Occupational and Environmental MedicineL’environnement et les conditions de travail ont des effets sur la santé physique, l’humeur, la motivation et globalement la qualité de vie et la productivité des personnels. Cette étude de la Florida State University va un peu plus loin. L’étude montre en effet, chez près de 2.000 adultes actifs, qu’un environnement de travail terne et sale va tout simplement réduire la performance cognitive des employés, à long terme. Un appel (des NIH) aux employeurs à respecter les conditions d’hygiène.

Les psychologues voient le cerveau comme un muscle, les hygiénistes comme un organe vulnérable aux expositions chimiques. Cependant, d’autres stimuli, environnementaux, peuvent façonner notre cerveau, et notre fonction cognitive explique l’auteur principal de l’étude, le Dr Joseph Grzywacz, Professeur des sciences de la Famille à l’Université de Floride. Il évoque à la fois des facteurs réels et psychologiques : un environnement de travail malsain en raison d’expositions diverses aux moisissures, au plomb ou au bruit, et un environnement terne ou  » peu stimulant « . Deux types de facteurs qui vont avoir un impact sur la motivation et donc sur le risque de stress et d’épuisement professionnel.

L’étude confirme l’association entre les 2 types de facteurs, "stimulation cognitive" et hygiène des conditions de travail, sur la santé cognitive à long terme, à partir de l’analyse des données de fonction cognitive et de conditions de travail de 1.991 adultes actifs, participant à la Midlife in the United States (MIDUS) study. 2 conclusions émergent :

·   Une complexité plus élevée du travail avec l’apprentissage de nouvelles compétences et l’accomplissement de nouveaux défis favorise la performance cognitive, en particulier chez les femmes d’âge mûr,

·   les hommes et les femmes exposés à un environnement de travail sale présentent un déclin cognitif et en particulier de la mémoire, beaucoup plus rapide…

On savait que concevoir des emplois de manière à préserver au mieux la capacité de prise de décision de chacun peut protéger la fonction cognitive plus tard dans la vie, mais la seconde conclusion suggère l’importance d’un environnement de travail sain, également pour la santé cognitive, sans doute parce que l’hygiène et l’agrément de cet environnement participe fortement à la motivation.

Source: Journal of Occupational and Environmental Medicine June 2016 doi: 10.1097/JOM.0000000000000727 Workplace Exposures and Cognitive Function During Adulthood: Evidence From National Survey of Midlife Development and the O*NET

SANTÉ au TRAVAIL: Les conditions d'hygiène impactent aussi la performance cognitive – Journal of Occupational and Environmental Medicine
Lire aussi:

SANTÉ au TRAVAIL: Rien ne remplace la lumière naturelle

SANTÉ au TRAVAIL: L’open-space est-il malsain?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70259 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine