Magazine Médias

POLITIQUE > Primaires : la course à l’échalote débute pour la présidentielle 2017

Publié le 21 juin 2016 par Fab @fabrice_gil
Déjà 14 candidats chez les Républicains. Le parti socialiste, à son tour, a donné le départ d’une primaire à gauche. Ça se bouscule pour entrer à l'Élysée.

POLITIQUE alt= Primaires : la course à l’échalote débute pour la présidentielle 2017" /> Primaires : la course à l’échalote débute pour la présidentielle 2017" border="0" title="POLITIQUE > Primaires : la course à l’échalote débute pour la présidentielle 2017" />

Le bureau présidentiel au Palais de l'Elysée à Paris I AFP 


Michèle Alliot-Marie a fraîchement annoncé qu’elle déclarera sa candidature à l'élection présidentielle de 2017 le 4 juillet à Schiltigheim (Bas-Rhin). Selon son entourage, l’ancienne ministre de Jacques Chirac ne participera à la primaire des Républicains "que si elle a la certitude que le processus se passera de manière équitable". La primaire à droite, programmée pour les 20 et 27 novembre, suscite un vif engouement, avec 14 candidats déclarés. L’ancien président de la République et actuel président des Républicains, Nicolas Sarkozy ne s’est pas encore prononcé, mais sa candidature fait peu de doutes. Il a jusqu’au 9 septembre prochain pour la déclarer. Il n’est pas certain que tous les candidats aient réuni les 250 parrainages d’élus nécessaires à cette date.Au centre, Jean-Christophe Lagarde a annoncé que l'UDI n'y participerait pas. Jean-Lassalle, 61 ans, député des Pyrénées-Atlantiques et ancien vice-président du Modem, s’est déjà positionné pour 2017, sans passer par la case primaire. L’ancienne secrétaire d’État aux Droits de l’Homme, Rama Yade, 39 ans, est déjà sur la route de l’Élysée, sous l’étiquette "La France qui ose".Des candidats déclarés chez Les RépublicainsJean-François Copé, 51 ans, député de Seine-et-Marne, maire de Meaux ; Geoffroy Didier, 40 ans, vice-président du Conseil régional d’Île de France ; François Fillon, 62 ans, député de Paris, ancien Premier ministre ; Henri Guaino, 59 ans, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy à l'Élysée de 2007 à 2012 ; Hassen Hamou, 27 ans, militant LR marseillais ; Alain Juppé, 70 ans, maire de Bordeaux, ancien Premier ministre ; Nathalie Kosciusko-Morizet, 42 ans, députée de l'Essonne, ancienne ministre de l’Écologie ; Frédéric Lefebvre, 52 ans, député des Français de l'étranger, ancien secrétaire d’État au Commerce ; Bruno Le Maire, 46 ans, député de l'Eure, ancien ministre de l’Agriculture ; Hervé Mariton, 57 ans, député de la Drôme, ancien ministre de l’Outre-mer ; Nadine Morano, 52 ans, députée européenne, conseillère régionale de Lorraine, ancienne ministre de la Formation professionnelle ; Jacques Myard, 68 ans, député-maire de Maisons-Laffitte (Yvelines). Il fait partie des membres fondateurs de la Droite Populaire ; Jean-Frédéric Poisson, 53 ans, député des Yvelines, président du Parti chrétien démocrate (fondé par Christine Boutin).À Gauche, toute ?Le Conseil national du Parti socialiste a tranché samedi dernier : il y aura bien une primaire pour désigner le candidat socialiste à l’élection présidentielle. Elle se déroulera les 22 et 29 janvier 2017. Selon toute vraisemblance, le président sortant, François Hollande, se soumettra à cette sélection, s’il décide de se représenter. Deux candidats se sont déjà déclarés partants : Marie-Noëlle Lienemann, 64 ans, sénatrice de Paris et ancienne ministre du Logement ; Gérard Filoche, 70 ans, ancien inspecteur du travail et figure de l’aile gauche du PS. Le Finistérien Benoît Hamon, 49 ans, député des Yvelines et ancien secrétaire d’État à l’Économie solidaire, a laissé entendre qu'il serait "probablement candidat". Ancien ministre de l’Économie, Arnaud Montebourg, 54 ans, doit annoncer sa décision cet été. Il pose comme condition qu’il y "ait une dizaine de milliers de bureaux de vote" afin que les électeurs soient nombreux à voter. Le député de Loire-Atlantique, François de Rugy, 42 ans, président du parti Écologistes et ex-EELV, a annoncé qu'il pourrait être candidat. Le parti Europe Écologie Les Verts (EELV) a, quant à lui, fait savoir qu’il ne participerait pas à cette primaire, de même que le Parti Communiste Français (PCF). Jean-Luc Mélenchon, 64 ans, ancien ministre de l'Enseignement professionnel et fondateur du parti de Gauche, est déjà inscrit pour la présidentielle, sans primaire.Les extrémistes et les inconnusFace à la droite traditionnelle, à la gauche et aux écologistes, le Front national est déjà en ordre de bataille derrière sa présidente, Marine le Pen, 47 ans. Nicolas Dupont-Aignan, candidat en 2012, président de Debout la France, député de l'Essonne, maire d'Yerres, a annoncé sa candidature le 15 mars 2016. À l’autre extrémité de l’échiquier politique, Nathalie Arthaud, 46 ans, déjà candidate en 2012, est à nouveau investie par le parti d'extrême gauche Lutte ouvrière. Philippe Poutou, 49 ans, représentera, lui, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA).
Plusieurs autres candidats, se sont positionnés davantage pour se faire entendre que pour se faire élire. Certains sont de parfaits inconnus : François Vigne, 46 ans, président de "La France en marche" ; Didier Tauzin, 65 ans, général en retraite ; Jean-Pierre Melia, 70 ans, ingénieur en retraite ; Stéphane Guyot, 47 ans, militant du vote blanc ; le bonapartiste David Saforcada, 44 ans ; ou le maire de Dannemarie (Haut-Rhin), Paul Mumbach, qui se veut le défenseur des élus ruraux. Gérard Schivardi, 66 ans, du Parti des Travailleurs, est, lui, un récidiviste : il a déjà fait campagne en 2007. JB-M

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines