Magazine Humeur

La réflexion du jour

Publié le 21 juin 2016 par Magazinenagg
Jadis, il y avait une valeur de base qui s’appelait le civisme, un mélange de courtoisie et de sensibilité pour autrui, qui impose une limite à nos envies. Idéalement, on y pense soi-même. Comme il ne se manifeste plus spontanément, ou si peu, il faut maintenant l’imposer. Triste.--- Joseph Facal

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La réflexion du jour

    Dans la société québécoise, les travailleurs en milieu syndiqué sont tenus de payer leurs cotisations syndicales, qu’ils soient officiellement syndiqués ou... Lire la suite

    Par  Magazinenagg
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • La réflexion du jour

    Le militantisme politique des syndicats de l’enseignement a fait table rase des vieux concepts bourgeois. On a tout bousillé sous prétexte de «démocratisation»... Lire la suite

    Par  Magazinenagg
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • La réflexion du jour

    Nous payons quelque 15 % de taxes sur notre canette de Coke. Personne ne va arrêter d’en boire à cause de 2 ou 3 cents de plus. Lire la suite

    Par  Magazinenagg
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • La réflexion du jour

    Une solution pour remédier à ce problème (ndlr croissance économique et entrepreneuriat) serait d’éliminer une grande partie de ces programmes de subventions... Lire la suite

    Par  Magazinenagg
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • La réflexion du jour

    Personne ne peut être incompétent dans les services publics et parapublics, car toute dysfonction s’expliquerait avant tout par le manque d’argent. Lire la suite

    Par  Magazinenagg
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Neuvaine a saint joseph

    Neuvaine saint joseph

    Avec un jour de retard, dont nous nous excusons nous vous offrons le choix des prières que vous pouvez faire à Saint Joseph pour une neuvaine avan... Lire la suite

    Par  Crioult
    HUMEUR
  • La mort comme malentendu

    "Si la mort n'était qu'un malentendu ?", dit Vladimir Jankélévitch, parlant de Bergson. Et si nous mourrions du fait d'une erreur de raisonnement ? Lire la suite

    Par  Christophefaurie
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Magazinenagg 1216 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte