Magazine Société

Humour no 9, entrée en scène d’un humoriste

Publié le 21 juin 2016 par Raymond Viger

Un journaliste est plus sérieux que ça. Il sait que vous allez l’attendre, que vous ne bougerez pas. Pour ma part, je suis asthmatique et j’ai une maladie pulmonaire chronique. Si j’essayais d’entrer ici en courant, je ne serais plus capable de parler pour au moins 5 minutes.

J’ai vu plusieurs spectacles d’humoristes de la relève. On dirait que les humoristes d’aujourd’hui veulent tous copier Louis-Josée Houde.

Il parle à 100 milles à l’heure, on ne comprend rien, mais c’est pas grave, c’est le but recherché, ça leur permet de dire n’importe quoi.

Moi je suis plus du genre Yvon Deschamps. Tu parles plus lentement, mais faut que ça punch.

Faut pas se le cacher. Si je me présente comme quelqu’un de calme et de sérieux, c’est juste parce que je ne suis pas capable de faire autrement. Comme un politicien finalement.

VOS COMMENTAIRES SUR 

Autres chroniques sur Mon humour

Autres textes sur l’Humour des autres

Publicité: Rien de comique, c’est un livre poético-émotif.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte