Magazine Médias

ENVIRONNEMENT > La pollution de l'air cause 48 000 décès par an

Publié le 23 juin 2016 par Fab @fabrice_gil
Près de 50 000 personnes meurent chaque année en France à cause des particules fines. Plus de 34 000 de ces décès seraient évitables, selon une étude récente.

ENVIRONNEMENT alt= La pollution de l'air cause 48 000 décès par an" /> La pollution de l'air cause 48 000 décès par an" border="0" title="ENVIRONNEMENT > La pollution de l'air cause 48 000 décès par an" />

La pollution aux particules fines provoque la mort de 48 000 personnes /an en France I ©AFP


Le poids sanitaire de cette pollution liée aux activités humaines (transports, industrie, chauffage avec des énergies fossiles comme le fuel, agriculture...), estimée à 48 000 décès par an, correspond à 9% de la mortalité en France continentale, selon l'étude d'impact de Santé publique France.Maladies cardiovasculaires et cancers L'exposition à la pollution de l'air, notamment aux particules fines, contribue au développement de maladies cardiovasculaires (infarctus...), respiratoires ou encore neurologiques, et de cancers. Elle favorise également des "troubles de la reproduction et du développement de l’enfant", selon cette étude.Exposition chronique dangereuse Les pics de pollution pèsent moins sur la santé que l'exposition chronique. L'impact sur la santé résulte, à long terme, surtout de l'exposition au jour le jour à des niveaux de pollution inférieurs aux seuils d'alertes déclenchés à partir d'une concentration de 80 microgrammes de PM10 (particules de diamètre inférieur à 10 microns) par mètre cube d'air.Des vignettes disponibles le 1er juilletDes vignettes correspondant à différents niveaux de pollution seront délivrées à partir du 1er juillet aux automobilistes qui en feront la demande pour circuler dans des villes ayant mis en place des mesures de régulation de la circulation, a annoncé, Ségolène Royal. Ainsi "le fardeau de la pollution de l'air se situe au troisième rang, derrière celui du tabac (78 000 morts) et de l'alcool (49 000 morts)", souligne le Pr François Bourdillon, directeur général de cet organisme public. Cette pollution représente "une perte d'espérance de vie pour une personne âgée de 30 ans pouvant dépasser deux ans", selon l'étude confirmant son rôle important sur la mortalité. FG

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines