Magazine Conso

Samsung W510 & F268

Publié le 16 juin 2008 par Cedric Bonnet

"L'environnement, un mot enfin sur toutes les lèvres." Cette jolie phrase extraite de la dernière campagne Toyota est vraie, et on pourrait la compléter par "le nouveau fer de lance du marketing". Mais qu'elle est bonne cette idée. Même si on aurait aimé voir apparaitre ces nouveau objets High Tech écolos plus tôt.
Samsung a donc joué le jeu, en sortant les W510 & F268 :
Le premier est fabriqué avec du "bio-plastique", une matière réalisée à partir d'extrait naturel de maïs, tandis que le second dispose d'accessoires qui ne contiennent pas de BFR (Brominated Flame Retardant ou retardateurs de flamme bromés présent dans le plastique), de PVC ou de métaux lourds comme le cadmium ou le mercure.
Malheureusement pour nous européens, ces mobiles sont destinés aux marchés coréen et chinois.
Pourquoi cette idée est intéressante, alors que ce sont les usine et les voitures qui polluent le plus, et qu'à première vue, un mobile bio ne sert qu'à se démarquer sur le marché, en jouant la carte écolo? (c'est la première question qu'on se pose après s'être demander si la matière à extrait naturel de maïs se transforme en pop corn en cas de grosse chaleur)
La réponse est simple : la durée de vie d'un mobile varie de 6 mois à 2 ans. En moyenne, les gens en change tous les 12 mois. Il y avait sur le marché 2,84 milliards de téléphones portables en septembre 2007, composés de matériaux en partie non recyclables. Vu la croissance du marché on ne doit pas être loin des 3,2 milliards de mobiles, ce n'est donc pas moins de 2 milliards de mobiles qui sont jetés chaque année. Alors oui, le téléphone portable, comme tout objet high tech, a une durée de vie courte, est jeté et donc pollue. N'y voyez pas d'accusation, c'est comme ça, le marché et la consommation fonctionnent comme ça. Donc ces initiatives de rendre ces objets moins polluants, qui sont des niches pour le moment, méritent d'être un peu plus développées.



via Akihabaranews.com et Liberation.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cedric Bonnet 1939 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines